Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Une belle journée [[Pv Soniya]]

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mar 7 Oct 2014 - 23:41

Il n'était pas inhabituel, pour une personne normal, de se retrouver à explorer et observer les environs d'un cadre bien différent qui, malheureusement, était maintenant son quotidien. C'était exactement l'état d'esprit dans lequel se trouvait actuellement la jeune Angela Wells, récemment promue au statut d'apprenti-déesse depuis environ trois mois. Certes, cela faisait un moment certain, toutefois l'Académie était si grande et son emploi du temps si chargé, qu'elle n'eut en aucun cas le loisir de pouvoir fureter tout son saoul. Aussi, la jeune femme profita-t-elle d'un moment de paix et de repos pour enfin faire ce qu'elle avait envie. Toutefois, l'ampleur de la tâche qui l'attendait était telle que la pauvre ne sut où donner de la tête. Ce fut alors un peu comme un signe divin, ce qui était le comble étant donné le lieu, qui vint la frapper, ou plutôt, la caressait. La bise qui soufflait, légère et chaude, était agréable, se glissant dans ses cheveux et soulevant sa jupe suffisamment pour faire fantasmer les garçons, supposa-t-elle, sans pour autant trop en dévoiler. Il n'existait rien de mieux que l'imagination en elle-même, plutôt que de chercher à toujours voir, c'était là une leçon qu'Angela connaissait bien, même si elle n'en avait encore jamais fait les frais elle-même. Pure et chaste, elle s'amusait pourtant à prétendre le contraire, notamment pour se moquer des gens de son âge qui prétendaient lui apprendre comment vivre.
 
C'était donc cette fameuse brise qui lui indiqua où se rendre, lui inspira un endroit particulier. Son chemin croisa le passage de bien des gens, professeurs comme étudiants, qui ne se souciaient guère d'elle tout autant qu'elle n'avait cure d'eux. Les rares moments où son sourire, figé dans une expression de bien-être, venait à se briser un instant, c'était pour demander son chemin, ne voulant gaspiller une si belle journée en quelques errances dans des endroits qui ne l'intéressaient pas. Le souvenir de cette journée infernale, mélangeant miroir et ombre, lui revint alors à l'esprit, la confirmant dans son choix. Le vent qui se faisait plus pressant amenait à elle une odeur saline qui lui fit presser le pas sans qu'elle ne s'en rendit compte. C'est au détour d'un chemin que s'offrit alors à elle son sésame, ce qu'elle était venu chercher, mais dont elle ignorait l'existence jusqu'alors. Une vaste étendue d'eau couvrait l'horizon, comme coupant le monde en deux parties distinctes qui ne se voulait proche que par quelques bâtiments et construction. Le Port de l'Académie se targuait de joindre les deux dimensions qu'étaient celle de Deus et la Terre, son monde d'origine, et c'était probablement de là que venait cette impression d'infinité en regardant cette immensité. Il y avait peu de bateau qui se tenait là et ces derniers n'avaient pour simple but, théorisait-elle, que d'amener les âmes ici et les dieux là-bas.
 
Se rapprochant de l'eau, Angela se surprit à gambader comme une enfant, surexcité d'aller goûter la température pour, qui sait, s'y baigner peut-être. Depuis aussi loin qu'elle pouvait s'en souvenir, elle n'avait que très rarement eu l'occasion d'aller plonger dans la mer ou l'océan, de son vivant. C'est donc avec un entrain non-dissimulé et une gêne toute superflue, que l'apprenti-déesse, qui, à ce moment, n'en était une que par son statut d'étudiante de l'Académie, se précipita, évitant les gens sans leur accorder plus qu'un sourire, faisant en sorte de ne pas les bousculer. Regardant de droite et de gauche, une fois arrivée à la jetée, la jeune femme se dirigea vers un bout de littoral d'où elle pouvait se permettre, une fois arrivée, de se déchausser pour plonger les pieds dans l'ondée transparente, si claire et pure que l'on y voyait le fond se refléter dans une irisée ondulante. La fraicheur de l'eau contrastant la chaleur automnale la fit frissonner. C'était réellement une belle journée.
 
Soudainement, un bruit lui fit  tourner la tête. Qui osait ainsi perturber sa relaxation ?! Etrangement, ce fut une personne qui collait à la perfection avec sa réflexion précédente. On était en octobre, mi-octobre pour être précis, l'automne était déjà bien avancé et si cette femme n'était pas l'incarnation de cette saison, alors cela ne se manquait que de peu. Sa chevelure était d'une couleur de feuille sentant l'hiver venir, d'un rouge profond qui ne donnait qu'une seule envie : les toucher, les caresser. Reprenant alors son esprit jovial, affichant un sourire grand, sympathique et franc, Angela fit un grand signe de salut envers cette parfaite inconnu.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mer 8 Oct 2014 - 21:13
Une belle journée....

Je ne sais plus exactement depuis quand je ne suis pas sortie pour de vrai. En même temps, chaque fois que je mets le nez dehors, il m'arrive toujours quelque chose alors, j'ai finis par me dire qu'en restant dans les bâtiments, je serais plus protégée. Le pire, c'est que j'ai l'impression que ça marche en plus. Bon, ce n'est pas vraiment que je n'ai pas envie de sortir qui fait que je reste enfermée également. Je n'ai pas revu ma cane depuis l'autre fois et je m'inquiète un peu mais à la place, j'ai retrouvé cette pièce où furtivement, l'espace d'un instant, j'avais aperçu un homme aux mêmes cheveux que ma sœur jumelle et moi-même. Une personne qui aurait pu être de notre famille. Notre père? Qui sait. Tout peut-être possible ici. Mais ce qui m'a attiré le plus dans cette pièce, c'est l'objet qui trône en son centre.

Immense, imperturbable, son noir d'ébène ne rend nullement la pièce sombre pour autant. Et son bois est chaud et doux sous mes doigts. Combien de personnes ont bien pu déjà s'asseoir derrière ses touches blanches et noires, je n'en ai aucune idée. Mais depuis que je viens lui rendre visite, c'est comme s'il était pour moi, qu'il n'attendait que ma venue et ma présence. Ce piano, il me rappelle mon escapade sur Terre, là où j'ai rencontré ma princesse Enora. Elle jouait très bien de cet instrument et cela faisait longtemps que je voulais l'essayé. Alors, en le retrouvant, j'avais sauté de joie et depuis quelques semaines, je passais tout mon temps libre dessus, apprivoisant ses touches, ses sons, apprenant à jouer avec les pédales et à ressentir plus qu'à suivre bêtement un bout de papier pour savoir comment utiliser le piano.

Mais aujourd'hui, en me levant, j'avais pris le temps d'observer le ciel. L'automne arrivait à grands pas, je ne l'avais pas vu s'approcher pourtant, trop absorbée par mes gammes et mes arpèges. Alors, pour changer un peu, ce matin, j'ai choisi de ne pas faire de détour par la salle de musique. La brise encore chaude et agréable me donnait trop envie de la suivre, de jouer comme elle aux milieux des feuilles qui jaunissait voir commençaient à devenir rouges. Comme moi. Moi qui n'avais connu que les blancs et autres gris de ma Russie natale, à peine un brin de vert avec les sapins et autres épineux, découvrir tout les flamboiements de l'automne, c'était comme renaître une seconde fois. Oui, j'aimais le rouge et les couleurs chaudes alors je ne pouvais que me sentir revivre au milieu de ce décor que l'on dirait fait pour moi.

Je n'ai pas réfléchi du tout à ma destination, je me suis contentée de sautiller en chantonnant gaiement, traversant la Deus en long, en large et en travers. J'étais complètement perdue dans mes pensées, courant après une feuille que le vent portait, suivant une ombre, essayant de rattraper un oiseau qui s'envolait devant moi. Je m'amusais, tout simplement, en me disant qu'il faudrait que j'en parle avec Tanya. Je suis certaine qu'elle aussi apprécierait beaucoup l'automne. Et sans m'en rendre compte, j'ai finis par arriver aux alentours du Port des deux dimensions. Il y avait un peu plus de monde ici mais l'air marin était aussi un souvenir agréable, celui de ma princesse sur Terre et d cette chanson que je lui avais offerte, à elle et aux vagues. Est-ce que celles-là s'en souviennent, de mes paroles? Curieuse, je décide de m'approcher davantage du bord de l'eau.

Comme d'habitude, personne ne me prête la moindre attention, sauf pour m'embêter parfois. c'est pour ça que, quand j'aperçois une jeune fille me faire un grand signe au loin, je n'ai pas pu m'empêcher de me retourner pour vérifier si c'était à moi que le geste était destiné. mais oui, j'étais seule dans cette direction. Alors, j'ai eu un grand sourire avant de continuer à trottiner gaiement dans sa direction. Elle a l'air gentille en plus. Elle a de grands yeux et de superbes cheveux de nuit. Par contre, elle ne me dit rien du tout. C'est peut-être une nouvelle arrivée. Apparemment, en ce moment, il y avait beaucoup de personnes qui se réveillaient ici alors ça n'aurait rien d'étonnant alors que je ne la connaisse pas encore. Je suis donc allée à sa hauteur avant de m'accroupir à côté de la jeune inconnue souriante.

"- Coucou. Dis, ça fait longtemps que tu es ici? Enfin, je veux dire, que tu es une apprentie-déesse? On s'est déjà croisée avant? Parce que d'habitude les gens m'ignorent alors bah voilà quoi.
Désolée, je pose pleins de questions et j'oublie le principal. Moi, c'est Soniya. Et toi, tu t'appelles comment?"
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Ven 10 Oct 2014 - 16:46

La flamboyante inconnue se rapprocha d'un pas enjoué vers celle qui, pour elle, était également une étrangère. D'un point de vu métaphorique, il était intéressant de se demander ce qui ressortirait d'une telle rencontre. D'un côté, la nuit, sombre et enivrante, de l'autre, le feu de l'automne, ardent. Il était fort heureux que, au moins l'une d'entre elle, ne possédait pas le tempérament correspondant.       Restait à voir si la nouvelle arrivante était aussi tout feu tout flamme que sa chevelure pouvait le laissait croire. Le premier contact était souvent primordial pour poser les bases d'une relation quelconque entre deux personnes, aussi Angela espérait-elle que cette jeune femme qui s'approchait gaiement soit conforme à sa marche. Il était toujours plus agréable de passer une journée ainsi en rencontrant un  inconnu qui se trouvait être sympathique, plutôt qu'avec un autre plus grincheux.
 
Reportant son attention sur ses pieds trempant dans l'eau, elle les agita légèrement pour se réchauffer tout en observant les ondulations de l'eau, troublant la surface brillante de mille feux mordorés. Attendant que la rouquine soit assez près, Angela tentait de chercher des poissons, quelques étoiles de mer et autres faunes aquatiques, se penchant plus que de raisons, jusqu'alors qu'une ombre vint se placer près d'elle. Se redressant  alors, Angela sourit comme elle savait le faire à cette nouvelle figure. De plus près, la chevelure de la jeune femme était d'autant plus impressionnante qu'elle contrastait fortement avec la sienne. La suite fut alors un peu confuse. Avant même d'avoir le temps de saluer comme il se doit, Angela se retrouva enseveli sous une montagne de questions puis pressantes les unes que les autres. C'est donc avec un air quelque peu surpris et dérouté qu'Angela se laissa aller à un petit rire avant de prendre la peine de répondre, tendant une main de salut.

 
-"Je m'appelle Angela, Angela Wells, ravie de faire ta connaissance, Soniya."
 
Tendre une main amicale était un geste commun en France et dans de nombreux pays, comme une manière de se présenter, de montrer que l'on avait aucune mauvaise intention; la main vide d'une arme. Avec le temps, cette pratique s'était diversifiée et n'avait pas plus de sens qu'un simple geste de politesse et bien des gens l'utilisaient uniquement pour arriver à leur fins, mais ce n'était pas le cas d'Angela. Dans sa naïveté touchante, elle avait tendu cette main par réflexe, sans plus savoir si son interlocutrice du moment y comprendrait la signification. Bien que chacun, ici, semblait parler la même langue, la fille d'Edmond Wells avait eu le plaisir de remarquer un mélange ethnique considérable, un peu comme une petite mégalopole.
 
-"Je suis arrivée il y a…", réfléchissant un peu, la jeune femme compta rapidement sur ses doigts puis, comme s'il s'agissait d'une évidence, se retourna vers Soniya,"Trois mois environ ! Je ne pense pas qu'on se soit déjà rencontré, je veux dire… Je me serais souvenu de ça !"
 
Doucement, la jeune femme récupéra une mèche de cheveux de la rouquine et la fit glisser entre ses doigts, d'un air rêveur.
 
-"Pourquoi est-ce que les gens t'ignorent ? Tu es pourtant plutôt mignonne et tes cheveux sont magnifiques !"
 
Instinctivement, Angela porta la main à sa propre chevelure, caressant doucement les mèches qui lui tombaient en cascade sur les épaules et la poitrine. Elle aussi, à son point de vu, trouvait ses propres cheveux magnifiques, mais il s'agissait là d'une toute autre manière. Les siens étaient doux, soyeux et fin, elle en prenait soin comme s'il s'agissait de sa propre vie.
 
-"Et toi ? Depuis combien de temps est-ce que tu es ici, une …, elle buttait encore un peu sur ce mot,"Une apprentie-déesse ? Enfin, si c'est ce que tu es… Je veux dire… c'est encore un peu flou pour moi tout ça… Je ne m'y retrouve pas très bien et ….C'est  assez étrange… Je ne suis même pas sûr de savoir comment tout ça fonctionne !
 
Un petit rire gêné accompagna cette révélation alors que la femme aux cheveux corbeau s'appuya sur le sol de ses deux mains, comme pour un haussement d'épaule et reporta son attention sur l'étendue d'eau qui s'étendaient devant elles.[/color]

Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Dim 12 Oct 2014 - 17:11
Une belle journée....

-"Je m'appelle Angela, Angela Wells, ravie de faire ta connaissance, Soniya."
 
Je fais un grand sourire à Angela. C'est joli comme prénom ça, je ne connaissais pas. Je me demande d'où ça vient, et puis d'où elle vient tout court en fait. Je vois sa main se tendre vers moi et, évidemment, mon premier réflexe, c'est de reculer. Ce n'est pas contre elle mais bon, je connais ma chance légendaire et je dois bien avouer que j'aurais presque tendance à méfier un peu maintenant. Mais dès qu'elle arrête de l'avancer, me fixant toujours avec son sourire, je viens saisir sa main et la serrer. Je vais peut-être paraître bizarre mais bon, tant pis. Je suis comme ça, je n'y peux rien après tout.

-"Je suis arrivée il y a… Trois mois environ ! Je ne pense pas qu'on se soit déjà rencontré, je veux dire… Je me serais souvenu de ça !"
 
Ah, ça me rassure, c'est pas ma mémoire qui me joue des tours. Je préfère ça parce que je suis déjà pas très douée alors si en plus je me mets à avoir la mémoire d'un poisson-rouge, ça risque de me compliquer la vie encore plus. Enfin, je n'ai pas à me préoccupé de ça pour le moment et tant mieux. 3 mois, ça ne fait pas très longtemps. Enfin, par rapport à moi. Puis sa main s'approche pour venir saisir une mèche de mes cheveux et je la regarde faire, un peu étonnée. C'est drôle, elle me rappellerait presque ma Tatoune avec ce genre d'attitude.
 
-"Pourquoi est-ce que les gens t'ignorent ? Tu es pourtant plutôt mignonne et tes cheveux sont magnifiques !"
 
"- Je sais pas. Parce que je suis petite? Différente? Parce que je les intéresse pas? Et parce qu'il m'arrive que des ennuis? Enfin, bon, je leur ai jamais demandé non plus et je me vois pas le faire. Souvent les gens y sont en groupe, j'en fais pas partie, alors je les laisse tranquille, c'est tout."

Alors que ses doigts jouent avec mes cheveux, j'avoue que je me laisse portée par la curiosité et que les miens viennent à leur tour glisser dans sa chevelure fine et douce. Tout le contraire de la mienne, indisciplinée et hirsute. Mais je les aime bien comme ça quand même.

"- Les tiens aussi, ils sont tout doux. J'en ai rarement vu des aussi beaux."
 
-"Et toi ? Depuis combien de temps est-ce que tu es ici, une … Une apprentie-déesse ? Enfin, si c'est ce que tu es… Je veux dire… c'est encore un peu flou pour moi tout ça… Je ne m'y retrouve pas très bien et ….C'est  assez étrange… Je ne suis même pas sûr de savoir comment tout ça fonctionne !

"- Moi ça fait un an et demi que je me suis réveillée ici avec ma Tanya. Et oui, je suis une apprentie-déesse aussi. A début, ça fait toujours bizarre mais tu verras, tu t'y habitueras vite. Si jamais tu as des questions, je pourrais peut-être t'aider et y répondre? Je sais pas tout mais un peu quand même."

En discutant avec Angela, je me suis un peu penchée et j'aperçois dans l'eau des remous léger. Mon regard est attiré par ses derniers et tombe sur les chaussures traînant sur le bord du quai. De fil en aiguille, je découvre donc que ce sont ses pieds qui forment toutes ses vaguelettes sur la surface de l'onde claire et je m'approche un peu dur bord, afin de profiter du spectacle du mouvement doux et régulier des vagues éphémères artificiellement créés.

"- Elle est bonne l'eau? Ça t'ennuie si je reste un peu ici moi aussi? Je voudrais pas te déranger non plus, tu étais là avant moi.

Mais maintenant, j'ai diablement envie de faire comme elle moi aussi. De retirer mes chaussures pour laisser mes orteils faire trempettes dans l'eau si calme et douce du port.

"- Au fait, tu es apprentie-déesse de quoi? Et tu viens d'où et de quand?"

Oui, comme ça, ma question pouvait en effet paraître bizarre mais en même temps, on était à la Deus Académia et s'il y avait bien un truc que j'avais compris, c'est qu'ici, on pouvait venir de n'importe où et de n'importe quand. Alors autant être fixée dès le départ, ça pourrait m'éviter de dire des bêtises.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Lun 13 Oct 2014 - 2:21
Le visage d'Angela rayonna doucement alors Soniya lui serrait la main. Là encore, c'était peut-être sa naïveté maladive qui lui faisait prendre pour acquis la sympathie, si ce n'est l'amitié, bien que ce mot restait toutefois très fort, de la nouvelle venue. Toutefois, il aurait été difficile de croire qu'une personne chez qui émanait une telle joie de vivre puisse avoir quelques mauvaises intentions. Cependant, ce mouvement de recul était étrange. Pourquoi avoir si peur d'une main tendue ainsi si, au final, son sens était connu ? Angela se mit donc à réfléchir à toute allure et, bien malgré elle, à imaginer toutes sortes d'hypothèses plus farfelues les unes que les autres, sans pour autant avoir un dénouement heureux. Etait-elle battue par son père ? Sa mère ? Son compagnon ou compagne peut-être ? Est-ce que les autres étudiants étaient violents envers elle ? Tant de questions qui ne demandaient pas réellement de réponses tant elles étaient indiscrètes et intimes, pas le genre à être posée lors d'une première rencontre ni à obtenir des réponses que l'on donnerait a un inconnu. D'autant plus quand il semblerait que l'intéressée ignorait également la raison de son exclusion et de son isolement.

Toute perdue à ses réflexions, les yeux tournés vers la surface de l'eau, Angela sursauta lorsqu'une main qui n'était pas la sienne caressa sa chevelure. En temps normal, nul doute qu'elle aurait, à son tour, eut un mouvement de recul, cherchant à se soustraire à cette intrusion dans son domaine privée, son petit jardin à elle. Mais le fait qu'elle se soit permis de faire de même peu de temps avant avec la toison flamboyante de son interlocutoire ne lui permettait pas cet excès de pudibonderie. Quel ne fut pas alors son soulagement lorsqu'il en sortit un éloge inattendu, mais néanmoins toute acceptée. C'est avec un petit rire franc, mais retenu que la fille d'Edmond Wells reçu le compliment sur sa chevelure de nuit, elle qui en prend tant soin au vu du caractère quasi-sacré que cela représentait. Seul souvenir de sa mère, son père le lui avait dédié.


-"J'en prends soin, tous les jours, tous les soirs. C'est un peu mon héritage."

En vint alors à parler de ce lieu étrange qu'était l'Académie, des phénomènes étranges qui en découlait, du véritable sens de leur présence ici, ce qu'étaient réellement les apprentis-dieux. Soniya offrit avec gentillesse son aide et son savoir pour décrypter un peu ce qui était dorénavant la vie d'Angela. Si bien des choses lui avaient été expliqués à son arrivée, ce n'était pas pour autant qu'elle en avait tout compris. Même devant le fait accompli, d'aucun aurait été perturbé en apprenant qu'ils étaient des dieux en devenir au sein d'une école de magie divine. C'est donc avec une excitation visible qu'Angela accepta cette offre qui lui semblait désintéressée. Pourquoi, après tout, ne pas profiter des connaissances de quelqu'un quand ce dernier vous les mettez à disposition? Cela reviendrait à brûler un livre, sacrilège s'il en est pour la jeune femme, sans même l'avoir lu ! Un détail, cependant, retint son attention un instant.

-"J'adorerais oui, avec plaisir ! Je n'ai pas encore de vrais amis ou de connaissances, à part celui avec qui je partage un dortoir, ça me ferait plaisir que tu sois la première ! Mais dis-moi... Qui est Tanya ? Ton animal domestique ? Je ne savais pas qu'ils étaient autorisés ici, j'aurais plutôt cru que les animaux devait rester dehors, comme dans la plupart des pensionnats..."

Tout en s'égayant de cette relation naissante, Angela remarqua que sa peut-être nouvelle amie observait également l'eau en contrebas, allant jusqu'à s'enquérir de la température avant de demander la permission de s'asseoir aux côtés de la brunette. Devant cette soudaine timidité, Angela ouvrit des yeux surpris, ne cachant pas son étonnement.

-"Mais ! Évidemment que tu peux t'asseoir, voyons ! Cette place ne m'appartient pas, tu as autant le droit que quiconque de t'asseoir ici ! Et puis, avec un temps pareil, il serait bête de ne pas en profiter ! L'eau est un peu fraiche, mais cela permet de mieux apprécier la chaleur du soleil avant que l'hiver ne s'installe... D'ailleurs, je ne sais même pas s'il y a un hiver, ici! A en voir les arbres, j'ai pensé que nous étions en automne, mais y a-t-il au moins des saisons ?"

D'un geste accompagnant sa tirade, Angela fit signe a la rouquine de s'asseoir à côté d'elle. Survint alors deux, non trois nouvelles questions. Bien que commune, elles étaient néanmoins pertinente puisqu'au mélange des ethnies s'ajoutait également un composite d'époques hétéroclites. On pouvait venir d'un pays et d'un temps bien différent de son voisin, c'était là quelque chose d'étonnant. Aussi, Angela prit-elle un temps de réflexion pour répondre à la question. Si son origine ne posait pas trop de problèmes, elle n'avait eu l'impression que rien ne s'était écoulé entre sa mort et son réveil aussi chercha-t-elle la dernière date dont elle se souvenait.

-"Hé bien, je viens de France, de Paris plus exactement ! En ce qui est de l'époque... Je crois que je suis... Morte, dans les années 90. 1990. Et toi ?"

S'il en était courant, ici, d'évoquer sa mort, c'en était toutefois perturbant et jamais, avait-elle remarqué, on ne donnait de détails. Il restait cependant une autre question, toujours en suspens, celle du pouvoir. En arrivant ici, comme tous les autres avant elle et ceux qui la suivront, Angela avait reçu un pouvoir, un domaine dont elle était la déesse ! C'est, cependant, avec une pointé d'hésitation qu'elle répondu.

-"Je crois.. Que je suis l'apprentie-déesse des livres. Quand je passe ma main au-dessus dun livre, je sais ce qu'il y a écrit dedans, au mot près ! C'est assez pratique, mais ça gâche le plaisir de la lecture alors je ne le fais pas pour les romans !", répondit-elle dans un rire qui ponctuât sa phrase tout en laissant un suspend qui se voulait interrogatif envers Soniya.


Dernière édition par Angela Wells le Lun 13 Oct 2014 - 13:33, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Lun 13 Oct 2014 - 9:54
Une belle journée....

-"J'en prends soin, tous les jours, tous les soirs. C'est un peu mon héritage."
 
Eh bien, elle devait y passer beaucoup de temps parce qu'ils étaient drôlement longs ses cheveux. Mais c'était vrai que le résultat en valait la peine parce qu'ils étaient si doux, si fins, cela pourrait en donner envie. Moi, mes cheveux ils sont pas faits pour ressembler à ça. Et puis, c'est vrai qu'ils n'ont jamais été ma préoccupation principale. je préférais survivre avant de m'en occuper. Je devrais essayer un jour de bien en prendre soin mais je ne pense même pas en être capable. Quand à cette question d'héritage, je n'avais pas vraiment ce souci, n'ayant jamais eu de famille à part ma Tatoune alors je ne donnais pas la même importance qu'Angela à ma chevelure. mais elle avait raison de s'occuper autant de la sienne, ça lui allait très bien.

-"J'adorerais oui, avec plaisir ! Je n'ai pas encore de vrais amis ou de connaissances, a part celui avec qui je partage un dortoir, ça me ferait plaisir que tu sois la première ! Mais dis moi... Qui est Tanya ? Ton animal domestique ? Je ne savais pas qu'ils étaient autorisés ici, j'aurais plutôt cru que les animaux devait rester dehors, comme dans la plupart des pensionnats..."
 
Un instant, je bloque, les yeux surpris avant de me mettre à éclater d'un rire joyeux. Celle-là, on ne me l'avait jamais faite et je ne m'y était nullement attendue alors du coup, je n'ai pas pu m'en empêcher. Je me calme vite quand même avant de m'adresser à Angela avec un immense sourire joyeux.
 
"- Excuse-moi, je ne me moque pas du tout mais... Désolée. Tanya, c'est ma jumelle. On s'est réveillées ici en même temps. J'ai tellement l'habitude de parler d'elle que je ne fais même plus attention à comment j'en parle. J'ai du mal m'exprimer, c'est ma faute mais du coup, ça m'a fait rire.
Et pour les animaux, je sais qu'il y a certains apprentis qui en ont mais il faut remplir des conditions spéciales et souvent, ce sont des animaux assez spécifiques. Alors je ne sais pas comment ça fonctionne."


Oui, je proposais mon aide mais je ne savais pas tout non plus alors je ne pourrais pas tout lui expliquer. mais au moins, je pourrais l'éclairer un minimum, ce serait toujours ça de gagner.

-"Mais ! Évidemment que tu peux t'asseoir, voyons ! Cette place ne m'appartient pas, tu as autant le droit que quiconque de t'asseoir ici ! Et puis, avec un temps pareil, il serait bête de ne pas en profiter ! L'eau est un peu fraiche, mais cela permet de mieux apprécier la chaleur du soleil avant que l'hiver ne s'installe... D'ailleurs, je ne sais même pas s'il y a un hiver, ici! A en voir les arbres, j'ai pensé que nous étions en automne, mais y a-t-il au moins des saisons ?"
 
"- Ici c'est comme sur Terre, il y a les 4 saisons et elles alternent. C'est chouette parce que comme ça, j'ai découvert à quoi ressemblait vraiment les changements de saisons parce que avant, moi je connaissais pas vraiment. ici, ils se voient bien, c'est vraiment impressionnant. "

Tandis que je finis de parler, je viens m'installer à côté d'Angela, les jambes battant l'air dans le vide. Je retire mes chaussures avant de tenter d'effleurer du bout des orteils la surface de l'onde claire. Eh oui, je suis toujours trop petite, mais c'est ça aussi qui est rigolo. Essayer, voir si pour une fois j'y arriverais mieux que les fois précédentes. Du coup, je me rapproche un tout petit peu pour pouvoir quand même entrer en contact avec la surface aqueuse clame et sereine sous nos pieds.
 
-"Hé bien, je viens de France, de Paris plus exactement ! En ce qui est de l'époque... Je crois que je suis... Morte, dans les années 90. 1990. Et toi ?"

"- Je vivais dans un coin perdu de Russie, tout au Nord. On avait en gros que l'hiver toute l'année et une période avec un peu moins de neige. Je ne sais pas comment ça s'appelait précisément. Et pour la date, d'après mes recherches, je serais morte dans les années 1940, peut-être un tout petit peu plus tard mais c'est difficile de trouver la date exacte."

Je sais que je pourrais trouver ça. Mais je n'ai pas envie de chercher à ce point. Je suis morte, je sais à peu près quand, finalement je n'ai pas besoin de plus, ça me suffit. Et puis, je ne veux pas repenser à tout ça alors je secoue la tête, me reconcentrant sur les paroles de ma camarade.

-"Je crois.. Que je suis l'apprentie-déesse des livres. Quand je passe ma main au-dessus dun livre, je sais ce qu'il y a écrit dedans, au mot près ! C'est assez pratique, mais ça gâche le plaisir de la lecture alors je ne le fais pas pour les romans !"

"- Waouh! C'est génial ça. Tu en as de la chance, c'est drôlement pratique comme pouvoir ça. En tout cas, je trouve. Même si c'est sur que pour lire, ça ne doit pas être le plus simple.

Franchement, pouvoir lire tous les contes de fées et les histoires qui nous intéresse rien qu'en passant sa main sur la couverture d'un live, c'est un gain de temps fantastique et en plus, on abîme pas l’ouvrage comme ça. C'est tout simplement génial de mon point de vue. En tout cas, je suis réellement impressionnée par son pouvoir. Il y en a vraiment des très pratiques et intéressants.

"- Moi, je suis l'apprentie déesse de la Musique. Mon pouvoir, il se manifeste quand je joue de mes instruments et comme ça, je peux protéger les gens en créant des boucliers. C'est pratique aussi mais comme je ne suis pas très forte, il n'est pas très puissant non plus."

Autant être franche d'office. j'était peut-être là depuis un moment mais j'étais loin d'être une élève modèle et encore moins parfaite. Mais je faisais des efforts, à mon niveau, et un jour je serais capable de vraiment aider les gens. C'était ce que je désirais le plus alors j'y arriverais. Je deviendrais assez forte pour protéger ma Tatoune et qu'elle soit fière de moi.

"- Sinon, il y a des choses que tu sais faire ou que tu aimes bien faire? Des passions ou des choses comme ça? Désolée, je sais que je suis curieuse et si j'en fais trop, t'as le droit de me dire stop, hésite pas surtout."
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Lun 13 Oct 2014 - 16:21
Sans trop savoir pourquoi, Angela regarda, interdite, sa nouvelle amie la fixer avec des yeux comme deux ronds de flan, avant de partir dans un éclat de rire aussi soudain qu'irrésistible. Sauf peut-être pour l'apprenti-déesse libraire, qui ne sut pas trop comment réagir sur le moment. Avait-elle dit quelque chose ? Fait quelque chose ? C'était le genre de situation assez gênante où l'oin ne savait trop quoi faire, alors on se laissait aller à un petit rire retenu afin de ne pas paraître décalé. Mais lorsque l'explication arriva alors, la jeune femme ne put s'empêcher de prendre une courte respiration avant de bloqué complètement. Nul besoin d'un miroir, maléfique ou non, pour comprendre qu'elle était devenue d'un rouge pivoine, en apprenant sa méprise. Confondre une personne, qui plus est la jumelle de mademoiselle, avec un simple animal ? C'était une bonne raison pour se brouiller avec une relation débutante.

Les animaux ? Plus aucun intérêt maintenant, Angela regardait Soniya sans bouger, ne sachant trop quoi dire, confuse et vermeil. La rouquine avait beau lui expliquer, répondre à sa question sur la possibilité d'avoir un animal de compagnie, la brunette n'en avait cure, cherchant plutôt un moyen de s'excuser, de se racheter en quelque sorte. Un babillage fut malheureusement la seule chose qui franchit les lèvres pâle de la fille Wells, sorte de mot d'excuse "Pardon, je suis désolé, excuse moi je ne voulais pas…" dis dans un souffle, à peine compréhensible tant la situation était gênante. Si elle l'avait pu, bien que rien ne l'y empêchait concrètement, Angela se serait très probablement couverte le visage de ses mains pour se cacher.


-"Désolé, désolé, désolé, désolé…"

C'était là les seuls mots quelque peu compréhensibles qui lui échappèrent. Une moue mitigée entre la bourde qu'elle venait de faire et une envie de plonger droit devant pour disparaître se fixa à la place de son éternel sourire. Vint alors la question des saisons qui, autant l'avouer, l'effrayèrent bien plus qu'elle ne l'aurait cru. Comment ça, des changements impressionnants et bien visible ? Est-ce qu'il fallait s'attendre, du jour au lendemain, à voir les feuilles virer du vert au marron, passant par le rouge, avant de s'effondrer au sol toutes en même temps tandis que le ciel virait à un noir de gris, soulevant des bourrasques de poussières alors que le sol s'emplissait de la blancheur d'une neige tombant à gros flocons ? L'idée d'avoir une tempête de neige à sa porte en une nuit ne l'enchantait guère, même si c'était l'une de ses saisons préférées.

Toutefois, à voir qu'une fille aussi gentille et, probablement douce, que Soniya était toujours là, parlant de ces évènements comme d'un spectacle, cela ne devait pas être aussi terrible qu'elle se l'imaginait. L'intéressée s'installa finalement au côté de son interlocutrice principale, les deux laissant tomber leurs jambes en direction de l'eau. C'est alors qu'Angela remarqua une différence de taille non-négligeable. Littéralement. Alors que ses pieds étaient recouverts à moitié dans l'eau claire du port, ceux de Soniya en effleurait à peine la surface. Cela, alors, lui rendit son sourire. C'était une situation cocasse d'autant plus que la jeune femme tentait désespérément d'atteindre son but. Un pouffement amusé échappa alors à Angela, qui ne put s'empêcher d'ajouter une petite plaisanterie.


-"Attention, tu risques de tomber si tu continues comme ça !"

Profitant du fait que toutes deux étaient pieds nus, Angela envoya une vague éclaboussé sa compagne du moment. Elle qui disait venir du fin fond de la Russie ne devrait alors rien craindre d'un peu d'eau fraiche ! Mais cette révélation lui fit d'autant plus comprendre à quel point le monde, celui qu'elle venait de quitter, était bien plus vaste qu'elle ne le pensait à l'époque. Quelle chance aurait-elle eu, si elle avait été encore vivante, de sympathiser avec une Russe, étant donné la distance les séparant et, bien évidemment la barrière du langage. D'autant plus que, visiblement, Soniya avait au moins cinquante ans de plus que la française !

-"La guerre…", souffla alors Angela, espérant toutefois que Soniya n'entendrait pas ou, tout du moins, ne relèverait pas plus que ça. La conversation s'aiguilla alors vers la particularité de leur nouvelle vie et de leur condition : les capacités divines. Soniya sembla s'émerveiller de celle d'Angela, malgré sa simplicité apparente et son utilité toute relative. Lorsque l'un peut lancer des boules de feu, faire apparaître des armes ou contrôler les esprits, elle, elle pouvait assimiler n'importe quel écrit, en un tour de main."C'est surtout très pratique pour retenir les cours ! Il me suffit d'aller à la bibliothèque, trouver un livre qui traite du sujet et, hop, directement dans ma tête !"

D'aucun se serait probablement tut sur cette capacité peut avantageuse et certainement pas aussi cool que de changer la météo, mais cela lui correspondait bien à elle ! Celui de Soniya n'était pas mal non plus ! Peut-être moins pratique, s'il fallait transporter ses instruments partout avec soi, à moins qu'une simple flute ou un harmonica ne suffise. Ignorant complètement la question suivante, ou plutôt la lui retournant pour, d'une part, faire comprendre que les questions ne l'a gênait pas et, d'autres part, pour bien montrer qu'elle était encore plus époustouflée de cette révélation que Soniya ne pouvait l'être.

-"C'est super ça ! Tu sais jouer de combien d'instruments ? Est-ce que ça te vient d'un coup ou est-ce que tu as du apprendre ? Tu sais chanter aussi ? Ho, j'adorerais avoir ce pouvoir aussi, je n'ai jamais su jouer de rien. Et puis au moins, ça fait tellement plus divin de … créer un bouclier, que de lire un livre … "

Puis, se rendant compte de son ton oppressant et un peu trop enjouée face à sa compagne de discussion, Angela se recula légèrement et s'éclaircit la gorge tout en prenant une grande inspiration, cherchant à calmer cette soudaine surexcitation qui la prenait. Mais surtout, elle pris soudainement conscience d'un fait que Soniya venait tout juste de lui avouer.

-"Désolé, je devrais pas me comporter comme ça avec toi, enfin avec vous je veux dire... Tu.. Vous êtes nettement plus vieille que moi, je devrais peut-être pas être aussi familière. Pardon."

Posant ses mains sur ses genoux, Angela attendit avec un impatience que Soniya daigne répondre à sa question, espérant qu'elle ne prendrait pas offense de son comportement.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mar 14 Oct 2014 - 9:59
Une belle journée....

-"Désolé, désolé, désolé, désolé…"
 
"- Mais c'est pas grave du tout, tu pouvais pas savoir. T'en fait pas, y a pas de mal. "

Même si je trouve la situation assez drôle, j'imagine la tête que ferait ma Tatoune si elle savait ça, dans un sens, je suis vraiment contente de sa réaction. Elle s'excuse, elle ne se moque pas. Elle est désolée, comme je le serais moi. Donc elle reconnait ma Tanya pour qui elle est et ce qu'elle représente pour moi. Oui, c'est un détail mais moi, ça me fait chaud au cœur, vraiment. Du coup, je souris d'autant plus. En attendant, je viens m'installer près d'elle, en tentant vainement d'atteindre l'eau du bout de mes jambes. Mais visiblement, cette dernière à décider de faire exprès d'être juste assez basse pour que ça ne me sois pas possible. Si même les vagues me font des blagues maintenant, mais où va le monde, c’est moi qui vous le demande.

-"Attention, tu risques de tomber si tu continues comme ça !"
 
"- Ça, ça ne serait même pas surprenant de ma part. Mais promis, je vais faire attention, c’est pas prévu à mon programme d'aujourd'hui."

Bah oui quoi, je suis pas douée et tout le monde ou presque le sait alors je ne vais pas le cacher non plus. Je lâche un léger cri joyeux lorsque je me fais arroser gentiment par Angela avant de rire doucement. On faisait ça avec ma jumelle, en plein été, quand le lac gelé ne l'était quasiment plus. J'essaie de l'arroser aussi mais c'est à peine si je parviens à déplacer trois gouttelettes. Tant pis, je ferais mieux une prochaine fois. En lus, on a embrayé sur les histoires des pouvoirs et ça m'intéresse drôlement tout ce qu'elle peut me raconter sur le sien.

-"C'est surtout très pratique pour retenir les cours ! Il me suffit d'aller à la bibliothèque, trouver un livre qui traite du sujet et, hop, directement dans ma tête !"
 
"- Alors ça, comment ça doit être super pratique. Moi j'ai toujours du mal avec les cours parce que je n'ai jamais eu l'habitude avant et des fois, je décroche complètement. Je trouve ça long aussi, de devoir rester assis à écouter. J'arrive pas à écrire en même temps en plus. Alors si je pouvais faire ça, ce serait génial. Tu en as de la chance dis donc."

-"C'est super ça ! Tu sais jouer de combien d'instruments ? Est-ce que ça te vient d'un coup ou est-ce que tu as du apprendre ? Tu sais chanter aussi ? Ho, j'adorerais avoir ce pouvoir aussi, je n'ai jamais su jouer de rien. Et puis au moins, ça fait tellement plus divin de … créer un bouclier, que de lire un livre … "

C'est rigolo. Il faut croire qu'on est jamais content de ce qu'on a. Où au moins, on trouve toujours que ce qu'on les autres,c'est mieux parce que finalement, Angela à la même réaction sur mon pouvoir que moi sur le sien. Je ne le trouve pas spécialement utile alors qu'elle si et vice-versa. C'est rigolo de voir ça. Et puis, elle a fait comme moi, elle posé tout un tas de questions d'un coup, sans réfléchir et ça ne me fait que trépigner davantage. Oui, je m'amuse bien ici, même si il n'y a rien de vraiment drôle, je la trouve sympathique moi. C'est chouette les rencontres comme ça.

"- Je sais jouer de la lyre et de la flûte. Et en ce moment j'apprends le piano et je voudrais me mettre au violon aussi. J'adore la musique, je voudrais savoir jouer de tous les instruments. Je chante aussi, oui. Et j'ai appris toute seule mais ça vient pas comme ça, faut travailler beaucoup mais comme sur Terre j'avais que ça à faire, ça me laissais tout le temps que je voulais pour me perfectionner."

Soudain, je réalise qu'Angela change complètement d'attitude face à moi. Son ton enjouée se calme, elle semble se poser, comme si quelque chose avait soudain été modifié. Est-ce que j'ai fait quelque chose de mal? Dis quelque chose qu'il ne fallait pas? Je commence à me poser tout un tas de questions, ne comprenant pas du tout sa réaction jusqu'à ce qu'elle finisse par s'exprimer.

-"Désolé, je devrais pas me comporter comme ça avec toi, enfin avec vous je veux dire... Tu.. Vous êtes nettement plus vieille que moi, je devrais peut-être pas être aussi familière. Pardon."

Nouvelle pause tandis que je l'observe en clignant des yeux. Décidément, c'est une miss surprise elle. C'est vraiment la première personne que je croise à ma parler et à me considérer de la sorte. Pour les autres, je ne suis qu'une gamine, ce que je suis au fond alors être soudain traitée comme une aînée pour elle qui a l'air d'en savoir bien plus que moi, ça me fait sourire.

"- Moi, vieille? J'ai même pas 18 ans. Bon, je sais pas exactement mon âge mais ça, c'est un détail. Je suis juste moi. T'as pas besoin de faire des manières, tu sais. Je suis pas franchement bien éduquée, je parle comme je pense et je fais pleins d'erreurs. Je suis certaine que t'es bien plus sage que moi en prime, même si ça, c'est pas dur en soi. Alors t'en fais pas. Reste toi-même et tu verras, ça sera super. "

Je souris, toute enjouée et amusée de ces réflexions. Ça me fait drôle de me sentir la personne sérieuse du groupe même pour l'espace de quelques instants seulement. En attendant, je me penche un peu et viens cueillir de l'eau au creux de ma main avant de la ramener vers moi avec précaution et... d'en asperger Angela en rigolant joyeusement.

"- Alors, tu t'y attendais pas de la part d'une vieille, hein? "
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mer 15 Oct 2014 - 22:43
Pas surprenant ? Serait-elle donc de celle à qui il arrive malheur à tout bout de champs ou plutôt de celles qui ont une chance phénoménale pour s'attirer jusqu'aux plus petits problèmes qui puissent ? Dans un cas comme de l'autre, et sans aucune gêne, mais avec discrétion, Angela étouffa un petit rire à l'idée de voir sa nouvelle amie tomber dans l'eau du port. Si celle-ci était clair et suffisamment bonne pour se permettre un bain rapide, il n'était jamais très agréable de faire ce dernier entièrement habillé ! Ce petit rire fut également accompagné d'un soulagement certain en entendant Soniya lui confirmer qu'il n'y avait aucun mal dans sa maladresse. Ce même rire s'en fut doublé lorsque la rouquine tenta vainement, mais non sans effort, de l'arroser en retour. Ce n'était pas très bien de se moquer, certes, mais la situation était pour le moins cocasse et, rassurée de voir que son amie n'était pas dénuée d'humour, Angela ne cacha pas son hilarité.

L'une comme l'autre voulait échanger de pouvoir. Cela pouvait être intéressant si c'était possible, voir ce que cela faisait d'être dans la peau d'un autre. Mais c'est en entendant les complaintes de Soniya sur ses difficultés avec les cours, qu'Angela eut une idée. Si la rouquine lui proposait de l'aide pour comprendre un peu mieux ce monde étrange qui était désormais le sien, rien ne l'empêchait, elle, de l'aider à son tour, dans le domaine qui était le sien, ce qui était d'autant plus vrai maintenant qu'elle en était, en quelque sorte, l'apprenti-déesse. Toujours le nez dans un livre, notamment sa fameuse Encyclopédie qu'elle espérait bien en sureté dans sa chambre, il aurait été dommage de l'abimer lors d'une sortie impromptu ou de le faire tomber dans l'eau, ici, Angela était une bonne élève, pas du genre première de la classe, encore que, mais toujours prêt du top.


-"Hé bien, si tu le souhaites hein, je peux peut-être t'aider ? Je suppose que tu as des cours plus avancés que les miens, mais si tu veux, on peut travailler ensemble, je peux te donner des conseils ou quoi. Après tout, tu m'as bien proposé de m'aider aussi !"

C'était un échange mutuel de bon services, un truc entre ami quoi ! Et peut-être même qu'Angela pouvait en profiter pour apprendre à jouer d'un instrument elle aussi ! Elle ignorait ce qu'était une lyre, et comptait bien demander, mais le piano ou encore le violon se serait superbe ! La flute… Ce n'était pas quelque chose qui la tentait vraiment, mais c'était toujours ça à prendre dans le pire des cas ! Mais pouvait-on trouver tous ces instruments ici ? Ou fallait-il retourner sur Terre ? Inconsciemment, son regard passa alors de son interlocutrice et flotta le long de l'azur. La scène se déroula un peu comme au ralenti, alors qu'Angela regardait d'un air absent l'horizon en face d'elle.

"Ha oui", se dit-elle, "c'est vrai qu'on peut y retourner aussi … Le bateau, le Passeur peut nous ramener là-bas si on le désire." Durant le temps d'un instant, l'idée lui effleura l'esprit que de retourner dans ce monde qui était le sien. Ce serait facile d'y reprendre une vie normale, mais qu'est-ce que ça lui apporterait ? Ses parents ? Mort… Ses amis ? Elle n'en avait jamais vraiment eu, au sens propre du terme en tout cas. Des connaissances, des copains oui, des personnes avec qui parler, discuter, échanger. Des gens à contacter en cas d'oubli de devoir ou pour aller se voir un ciné de temps à autre. Mais personne qui comptait vraiment, personne qu'elle irait voir pour lui raconter cette expérience si étrange ! Oh, bien sûr, il y avait toujours sa famille d'adoption, mais, bien qu'elle les aimait, elle n'avait pas spécialement envie de les revoir, ce n'était pas vraiment ce point de chute qu'elle cherchait. Elle n'en avait aucun, aucune réelle raison de retourner en bas.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, Angela fut rapidement ramenée vers sa réalité actuelle, devant celle qui serait peut-être sa première véritable amie, qui lui affirmait avec certitude que, non, elle n'était pas vieille et n'avait en réalité que 18ans. Arrêtait-on de vieillir une fois mort et ressuscité ici ?


-"Mais, si tu es … morte en 1940 et que tu as 18ans... Cela veut dire que tu es née aux alentours de 1922, soit près de 50ans avant moi… Est-ce que cela ne veut pas dire que tu es plus âgée que moi ? Sinon, ça voudrait dire que, je suis ton ainée !"

Puis soudainement, sans même avoir compris ce qui lui arrivait, une giclée d'eau froide lui arriva en plein visage, dégoulina le long de ses joues jusque dans son décolleté, lui arracha un petit cri et un frisson. Par réflexe, Angela enfonça, sans plus de pudeur, une main entre ses seins pour essayer d'en faire partir l'eau, alors que son autre main remontait son haut, dénudant son ventre un instant, devant le visage hilare de Soniya, visiblement fière de sa petite blague. D'un air de défi, Angela foudroya son ami du regard et la poussa sans trop de ménagement, l'aguichant d'un, à la fois sérieux et amusé,-"C'est comme ça on traite ses ainées en Russie !", sans plus se soucier du fait qu'elles étaient tous deux assis au rebord d'un quai, juste au-dessus de l'eau !
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Jeu 16 Oct 2014 - 9:47
Une belle journée....

-"Hé bien, si tu le souhaites hein, je peux peut-être t'aider ? Je suppose que tu as des cours plus avancés que les miens, mais si tu veux, on peut travailler ensemble, je peux te donner des conseils ou quoi. Après tout, tu m'as bien proposé de m'aider aussi !"
 
"- C'est gentil, merci. Et je crois que je ne dirais pas non à un peu d'aide. Je pense pas être plus bête que les autres mais bon, je trouve pas ça drôle les cours et du coup, j'ai tendance à pas tenir et place et du coup, je me dissipe vite. En plus, j'avais jamais eu de vrais cours avant d'arriver ici et j'ai toujours du mal à m'y habituer."

Les seuls cours que je pouvais vraiment suivre sans soucis c'était ceux de sport parce que là, on faisait que bouger, et ceux qui avaient traits au combat parc que si je ne faisais pas d'efforts, bah je risquais d'y relaisser ma peau alors voilà. On avait eu des cours de physique chimie rigolo aussi, ou on avait jeté des balles, des œufs et même fait exploser un produit dans un tube mais c'était pas souvent et juste rester assise à attendre que le professeur il parle, ça ne m'amusait pas beaucoup. Enfin, je secoue un peu la tête, revenant sur Terre en compagnie d'Angela. Je suis certaine qu'elle, elle pourra m'aider et qu'elle me m'ait proposée d'elle-même, ça me fait drôlement plaisir.

-"Mais, si tu es … morte en 1940 et que tu as 18ans... Cela veut dire que tu es née aux alentours de 1922, soit près de 50ans avant moi… Est-ce que cela ne veut pas dire que tu es plus âgée que moi ? Sinon, ça voudrait dire que, je suis ton ainée"
 
"- Franchement, j'en sais rien et je m'en fiche. Je suis moi et ça me suffit."

J'avoue que je ne comprenais pas du tout cette fixation que pouvaient faire certaines personnes sur leur âge, leur origine et tout le reste. A donner des noms très précis, tout un tas de chiffre pour aller avec à croire que seuls ces détails étaient assez représentatifs de qui ils étaient pour les illustrer. Moi je suis née quelque part, avec ma Tanya. J'ai grandi dans le froid et la neige, différentes des autres avant que des gens ne décident que nous n'avions plus le droit de vivre ici. On nous a enlevé mais on s'est enfui. Une fuite qui se sera terminée dans le sang et les larmes. Courte mais qui nous aura laissée mourir libre. Ce que l'on a toujours voulu. Alors, moi et les chiffres, ça ne me concernait pas vraiment.

Et j'ai profité du fait qu'Angela semble quand même sérieusement interloquée par tout ça pour l'arroser un coup. Je ne pensais pas que dans mes mains je pourrais mettre autant d'eau, je ne l'ai réalisé que lorsqu'elle s'est trouvée mouillée face à moi. Sur le coup, je me sentais un peu coupable, même si je trouvais ça drôle malgré tout et j'allais aller pour m'excuser de mon comportement un peu déplacée lorsque déjà, elle réagissait. Sa tête rentrée dans son cou, ventre apparent car pull relevé, c'était vraiment rigolo à voir en tout cas.

-"C'est comme ça on traite ses ainées en Russie !"

Et là voilà qui me pousse, comme quand on se jetait dessus ma Tanya et moi juste pour rire. Je rigole parce que je ne sens pas vraiment le sérieux de ma nouvelle camarade et puis, je suis rassurée de voir qu'elle ne l'a pas mal pris. par contre, je réalise soudain que si je recule, je ne suis plus vraiment à la vertical non plus. Et que je ne parviens pas à arrêter mon mouvement de chute. Et pourquoi je vois le bord sans le toucher? C'est seulement là que je me mets à battre des bras, mon rire cessant, alors que je comprends bien trop tard que ma chute ne pourra se terminer qu'à un endroit possible.
 
"- Ahhhhhhhh !!! "

Et plouf! Bah oui, heureusement qu'il y avait l'eau quand même. Au moins comme ça, je ne me suis pas fait mal du tout. Par contre, je me sens drôlement lourde avec mes vêtements pleins d'eau. J'arrive à ouvrir les yeux sous l'eau, pour essayer de voir où je me trouve et je parviens à repérer la surface mais c'est comme si mon corps ne voulait pas l'atteindre. Je reste bloquée entre deux eaux malgré mes mouvements de pieds et de mains. Ça ne doit ressembler à rien, je ne sais même pas nager, mais je ne veux pas mourir ici. Pas maintenant, pas comme ça. Alors je commence à paniquer, faisant des bulles sous l'eau, repérant la silhouette d'Angela au-dessus de moi et faisant mon possible pour la rejoindre.

Et puis, je réalise que bien que je sois dans l'eau, je respire. Et bien, comme il faut. Je me calme un peu, essayant de m'observer sous toutes les coutures. Non, je ne me suis pas changée en poisson pourtant. Alors là, je ne comprends pas du tout. Mais en attendant, comme je ne fais plus de gestes saccadés et sans but, j'arrive à me hisser jusqu'à la surface que je perce enfin. Ouf, c'est déjà ça de gagner. Je frissonne parce que l'eau n'est pas chaude quand même mais pour le moment, le coup de savoir respirer sous l'eau m'intrigue plus qu'autre chose.

"- Dis, tu as vu? J'ai respiré sous l'eau. Comme ça, normalement, sans efforts. "

Oui, pas une seconde je ne songe qu'elle aurait pu avoir peur que je me noie ou quoi que ce soit d'autre. Je me maintient en surface mais mes mouvements sont désordonnés malhabiles, il est évident que je ne suis pas originaire d'un milieu aquatique. Alors pourquoi je peux respirer alors? Et puis, sortant de sous mon pull, j'aperçois une des écailles brillantes de mon collier . Et là, ça fait tilt dans ma tête. Des écailles de sirène, pour respirer sous l'eau. Mais oui, c'est vrai, je m'en souviens maintenant. Mais je l'avais jamais essayé. Je le retire avant de le montrer à ma camarade en haut.

"- Angela, regarde. Mon collier, il me permet de respirer sous l'eau! C'est génial. Je peux faire comme les poiss...."

Mais à force de remuer, je finis par boire la tasse et replonger sous l'eau. Sauf que cette fois, sans le collier autour du cou, je ne respire plus. Panique totale avant que je n'arrive à le remettre et que je ne revienne à la surface. Je crache l'eau que j'ai avalé en toussant, frissonnant de plus belle mais souriant gentiment. Bon, et maintenant, comment je vais faire pour remonter?
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Jeu 16 Oct 2014 - 23:59
Oups, peut-être un peu trop fort comme poussée. Ce que, l'une comme l'autre, tentait d'éviter, ne serait-ce que par logique même, on évitait de se baigner tout habillée, notamment quand on se trouve dans un port, ce pouvait être dangereux. Toutefois, et ce malgré ces petits points de bon sens, Angela ne put réprimer un fou rire franc et sincère, allant jusqu'à se tenir le ventre en se repassant en boucle le cri soudain et clair de Soniya, mêlé à une expression des plus hilarantes lorsqu'elle se rendit compte de l'absence de tout support auquel se rattraper pour éviter la dite-chute. Incapable de respirer pendant quelques secondes, se tenant les côtes avant de relever le torse, essuyant les larmes qui lui coulait sur les joues, Angela jeta un regard complice et un peu désolé à sa compagne d'infortune. Dans un petit coin de son esprit, la jeune femme espérait bien que Soniya ne lui en tiendrait pas trop rancœur, même s'il y avait de fortes chances qu'elle soit plutôt du genre à en rire aussi.

S'attendant à se faire éclabousser, voir même à se faire tirer jusque dans l'eau elle aussi, Angela regarda avec attention la surface de l'eau. Une sensation étrange la prit doucement à la poitrine, se faisant d'autant plus pressante que le temps s'écoulait, sans pour autant réussir à comprendre ce dont il s'agissait là. Puis, soudainement, la révélation. C'était de l'appréhension, de l'inquiétude… Pourquoi est-ce que Soniya ne remontait pas ? Elle aurait dû remonter, rejoindre la surface, reprendre sa respiration ! A moins que cela ne soit une blague, peut-être faisait-elle exprès pour lui faire peur ? Une petite vengeance sûrement… Rien de bien méchant. Pourtant dans son for intérieur, caractéristique de sa candeur et de sa gentillesse, Angela avait de plus en plus de mal à respirer. Et si ce n'était pas une plaisanterie ? Si Soniya ne savait pas nager et était en train de se noyer !


-"Soniya ? Soniya !"

Une silhouette sombre, sous l'eau, lui répondit en un fracas de bulles remontant à la surface. Bon signe ou pas ? Ramenant ses jambes sous elle, Angela ne sut trop quoi faire ? Fallait y plonger immédiatement pour aider son amie à remonter ? Mais le poids des vêtements… Peut-être enlever quelque chose. Appeler au secours ? Mais qui ? Tout autour d'elle, elle ne vit personne. Enfin si, il y avait bien des gens, mais trop loin, elle s'était éloignée pour être tranquille après tout ! Attrapant son haut, la jeune femme le retira d'un geste brusque, à en faire craquer les coutures, et s'apprêta à plonger lorsque, soudainement, une tête émergea de l'eau. Une tête de rouquine dont les mèches rebelles n'avaient pas capitulé face à l'eau. Une frimousse qui ne montra aucun signe de peur ni même de choc, plutôt un grand sourire, annonçant comme si de rien n'était qu'elle venait tout juste de respirer sous l'eau.

Torse nu, la poitrine uniquement dissimulé par ce qui la supportait et le haut qu'elle tenait encore dans ses bras, Angela fixa, abasourdi, son amie lui tendre un étrange médaillon qu'elle venait d'enlever. Alors elle respirait sous l'eau grâce à un collier… La tête vide de toute pensée, Angela finit par se détendre en un soupir pouffé qui se finit en un petit rire angoissé, un peu comme pour se rassurer de la frayeur qu'elle venait d'avoir. Alors elle vit que Soniya se débattait un peu, tant bien que mal, pour rester à la surface de l'eau, buvant la tasse par petite gorgée. Un petit trait d'humour fusa alors, essayant de détendre l'atmosphère ou, tout du moins, de se détendre soi-même, de la part d'Angela.


-"Si tu avais soif, il suffisait de le dire, pas la peine de vider le port !"

Rejetant son vêtement sur le côté, Angela se pencha en avant, une main au sol pour s'assurer un peu d'équilibre, et tendit une main secourable à la petite rouquine. Elle qui avait déjà du mal à atteindre la surface de l'eau en étant assise, n'arriverait probablement pas à atteindre le quai pour remonter et, vu comment elle avait du mal à rester à la surface, il était à proscrire le fait de la faire nager jusqu'à une zone moins profonde.

-"Comme les poissons, ça reste à voir ! Fait des brasses pour voir ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Ven 17 Oct 2014 - 20:55
Une belle journée....

-"Soniya ? Soniya !"

Je l'entendais m'appeler, même sous l'eau, mais je ne pouvais pas lui répondre. Enfin, j'ai essayé mais ça a juste donné un bruit bizarre avec des gargouillis de bulles qui sont remontées en une drôle de danse pour crever sur la surface lisse au-dessus de moi. Et puis c'est drôle, elle paraissait super loin alors qu'en fait, c'était pas si haut que ça. Oui, j'ai réussi à penser à tout ça en même temps que je croyais que je me noyais avant de me rendre compte qu'en fait bah non. Pour une fois, j'allais être épargnée. Même ça, je n'en revenais pas. Mais d'abord, remonter, c’est le plus urgent. Et prouver à Angela et que je vais bien avant de lui expliquer ma super découverte trop fantastique.

-"Si tu avais soif, il suffisait de le dire, pas la peine de vider le port !""
 
"- J'aurais préféré un bon milk-shake, ils en font des terribles à la cafétéria. Et quand c'est Sarah qui les sert, elle me mets toujours une double dose. Faut que je remplume qu'elle me répète toujours."

Déjà j'ai de la chance, l'eau n'est pas sale. Elle est même étonnement claire et limpide. Bon, il y a beaucoup de fond mais je peux distinguer des algues et mêmes des petits poissons ou des trucs qui vivent dans l'eau quoi. Ça prouve que c'est propre sinon, ça ne pourrait pas grouiller de vie là-dedans. Mais du coup, je ne me sens plus aussi rassurée. Déjà que je suis pas très douée à la nage, pour ne pas dire que j'y connait rien car j'ai jamais appris, si en plus y a des bestioles cachées sous l'eau, je voudrais pas qu'elle m'attaque parce qu'elle croient que je veux leur piquer leur maison. Tout ceci n'est qu'un malheureux accident, rien de plus.

-"Comme les poissons, ça reste à voir ! Fait des brasses pour voir ?"
 
"- C'est quoi, des brasses? "

En attendant, j'essaye de me rapprocher de sa main tendue, en remuant les mains et les pieds comme j'ai vu le faire des animaux pour arriver à se tirer hors des lacs gelés de ma Russie natale. C'est absolument pas esthétique du tout, et pas discret pour deux sous mais en même temps, c n'est pas le but. Le collier bien accroché autour de mon cou, au moins même si je mets la tête sous l'eau, je ne risque plus de boire la tasse. mais franchement, je me traîne. Mes vêtements sont lourds en plus et m’attirent de plus en plus vers le fond. Sans compter que l'eau reste froide et lentement, je m'engourdis à force de rester dedans. Je grelotte de plus en plus et c'est un soulagement pour moi lorsque enfin, je saisi la main qu'Angela me tend.

"- En tout cas... Si tu avais trop chaud.... Tu aurais pu mettre... Un maillot de bain.... "

D'accord, niveau humour, c'était nul mais je viens juste de remarquer que ma camarade a retirée tous ses vêtements. Enfin, tout le haut sauf son soutien-gorge. Pourquoi, je ne comprends pas vraiment mais je n'ai pas spécialement envie de me poser la question. Pour le moment, je me sens tirée vers le haut et le bord du quai. Je tends mon bras libre pour tenter de me raccrocher de mon mieux à cette planche de salut mais j'ai l'impression que tout me glisse des doigts. Je vois bien qu'Angela à du mal et je pousse sur mes bras, remontant les jambes pour aussi haut que possible pour venir bloquer ma cheville sur un des coins du quai.

Le reste est assez confus mais au final, j'ai réussi à me hisser complètement sur le quai grâce à l'aide d'Angela. Je suis fatiguée et je respire bruyamment mais au moins, je suis à l'abri. Sur le coup je souris, manquant de souffle pour articuler le merci que je voudrais sortir mais qui reste bloqué dans ma gorge. Déjà, respirer et me reposer un peu parce que j'ai mal aux bras et aux jambes, enfin un peu partout de m'être tortillée de la sorte pour remonter sur la terre ferme. Et maintenant, c'est le froid qui m'assaille. Mes vêtements trempés me paraissent devenus glacial malgré le temps qui était encore drôlement clément tout à l'heure. Mes cheveux dégoulinants ne m'aident pas non plus à me réchauffer.

"- Brr, bah un bain en cette saison, c'est pas la meilleure idée qui soit. Je saurais m'en souvenir."

Oui, je ne trouve rien de mieux à dire. Entre deux frissons, je me recroqueville sur moi-même, essayant d'économiser au maximum ma propre chaleur corporelle.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mar 21 Oct 2014 - 0:56
Les milk-shakes de la cafétéria. C'est vrai qu'ils étaient plutôt bon ceux-là. Toutefois, de savoir que son amie, ici, obtenait un traitement de faveur lui fit ressentir une petite pincée de jalousie. Cette petite étincelle s'envola aussitôt alors que Soniya lui demandait, innocemment, ce que c'était la brasse, preuve inéluctable, s'il n'en était pas déjà le cas, de son incapacité à nager pour le moment. Au moins, elle savait barboter, elle, tant pis pour la double-dose de milk-shake. Une main mouillée, et visiblement frigorifiée, atteignit alors la paume de la main tendue d'Angela. S'en suivit d'une plaisanterie bien méritée de la part de Soniya, une petite revanche sur celle de sa camarade aux cheveux noirs. Il est vrai qu'Angela ne portait rien de plus que sa jupe et un soutien-gorge pour le coup. Il aurait été bête de plonger pour récupérer la rouquine si, au final, les deux finissaient noyées à cause du poids de leur vêtement trempés.

-"Il fallait bien que je te sauve non ?"

Argumenta alors la déesse du Livre, tandis qu'elle tirait de toutes ses forces pour remonter son ami sur le bord du quai. Soniya n'était pas bien lourde en elle-même, une chance, mais le poids de ses habits et le peu de force d'Angela rendait la tâche toutefois compliquée. Le rebord était, de plus, suffisamment haut pour que la musicienne ne puisse y prendre appui tout de suite. Toutes deux poussèrent et tirèrent de toutes leurs maigres forces. Angela prenait appui autant que faire ce peu sur le rebord, les pieds fermement ancré sur la pierre humide et poussant sur ses jambes, tirant sur ses bras. De l'autre côté, elle sentait que Soniya faisait de même, jusqu'à voir une main agripper l'arête rocheuse.

Ce ne fut qu'après ce qui semblait durer une éternité que les deux jeunes femmes purent se laisser tomber sur le sol, haletantes, tremblantes, mouillée pour l'une d'entre elle. Mais au moins, elles étaient tous deux biens vivantes. Si Soniya avait encore la possibilité de respirer sous l'eau, ce qui l'aurait probablement sauvé pendant un temps, Angela n'aurait probablement pas eu cette chance. Et l'hypothermie aurait probablement aussi rattrapé la petite Russe au bout d'un moment… Au final, c'était réellement une bonne chose que, l'une comme l'autre s'en soit sorti. Toutefois, le vent se faisait de plus en plus frais à mesure que la journée avançait. L'eau en elle-même n'était déjà pas bien chaude et, comme le soulignait Soniya, ce n'était pas réellement le meilleur moment pour prendre un bain. La jeune femme grelottait sur place, sûrement frigorifiée et sans rechange.

Sans prendre la peine de se dissimuler, Angela se releva, enfila sa chemise rapidement puis ramassa son pull et, d'une main douce et tendre, pris le bras de Soniya, posant son autre main sur son dos. Doucement, elle aida la rouquine à se relever.


-"Viens, on va aller plus loin pour que tu puisses te changer, tu n'as qu'à mettre mon pull !"

Claquant des dents elle-même, refroidie par l'eau qu'elle avait reçu avant la plongée surprise de son amie et lors de la remontée de cette dernière, Angela essaya d'ajouter, sur un ton plus plaisantin, de quoi détendre l'atmosphère glaciale.

-"Tu m'as vu torse nue, c'est à mon tour du coup, non ?", puis, plus sérieusement et avec un sourire,"On ira se prendre un truc chaud à la cafétéria après, c'est moi qui offre !"

S'il y avait bien quelque chose qu'Angela avait retenu, c'était qu'il n'y avait rien à payer à la cafétéria, mais il était toujours plus plaisant de "se faire inviter", d'autant plus par la personne qui vous a jeté, involontairement, dans une eau froide en début d'automne.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Jeu 23 Oct 2014 - 21:49
Une belle journée....

-"Il fallait bien que je te sauve non ?"

En effet, c'était une bonne raison. J'aurais pu rétorquer que je n'avais pas besoin d'être sauvée puisque je savais parfaitement respirer sous l'eau mais vu les difficultés que j'avais à rester en sustentation sans couler, j'ai préféré taire cet argument, totalement irrecevable, surtout venant de ma part. Surtout que maintenant, le plus dur restait à faire, autrement dit: remonter sur le quais. Et pour le coup, on peut dire que ça n'a pas été une mince affaire. Heureusement que je ne suis pas lourde à la base et que le quai n'était pas plus haut parce que sinon, je crois qu'on y serait encore à cette heure. Enfin, après de longues minutes, qui m'ont parues durer des heures, me voilà enfin de retour sur la plancher des vaches.

Ouf, je peux enfin prendre le temps de souffler. Le temps me parait à présent étrangement moins agréable qu'à mon arrivée. Froid et humide. Enfin, surtout à cause de mon état actuel. Angela doit avoir froid aussi parce qu'elle s'est relevée et déjà, elle enfile sa chemise pour se couvrir, avant de me tendre son pull.

-"Viens, on va aller plus loin pour que tu puisses te changer, tu n'as qu'à mettre mon pull !"

Sur le coup, je la regarde un peu étonnée. Pourquoi aller plus loin? Finalement, elle s'était changée ici elle et puis, en plus, on ne pouvait pas dire que j'avais grand chose à cacher moi. Je n'avais même pas de soutien gorge. Vu ma poitrine, je n'en voyais pas l'utilité et de toute façon, je serais capable de me blesser avec ou d'avoir je ne sais quel ennuis des plus improbables alors autant limiter les risques de mon côté.

-"Tu m'as vu torse nue, c'est à mon tour du coup, non ? On ira se prendre un truc chaud à la cafétéria après, c'est moi qui offre !"
 
"- Je vote pour le truc chaud. N'importe quoi, même de la soupe à la citrouille, je suis preneuse. Et pour le torse nue, je peux bien me changer ici. Comme ça, on sera quitte."

Oui, la pudeur et moi ce n'est pas vraiment un souci. De toute façon, je n'avais vécue que dans des dortoirs mixtes pour des dizaines de personnes, sans parler de ce wagon horrible et de ce blockhaus affreux. Et puis, vu comme j'avais froid en ce moment, je préférais de loin frissonner violemment quelques instants que de rester à grelotter, frigorifiée, jusqu'à ce que je finisse transformée en glaçon. Alors hop, ni une ni deux, je retire mon pull et mon t-shirt avant de récupérer le pull d'Angela. Evidemment, il est trop grand pour moi et cela me donne une allure assez dégingandée mais c'est plutôt rigolo en soi. Je fais même un tour sur moi-même pour m'admirer.

"- Regarde, comme je suis belle. Merci de me le prêter en tout cas. Pour le coup, il est drôlement plus chaud que le mien vu son état. "

D'ailleurs, j'en profite pour l'essorer un grand coup, le tordant dans tous les sens. Et je suis impressionnée de voir la quantité d'eau que ce dernier a pu emmagasiner. J'en fais tomber des tonnes sur mes pieds mais comme de toute façon mes chaussures font déjà splotch splotch à chacun de mes pas, je ne suis plus vraiment à ça prêt. Je le secoue un peu, pour lui redonner une forme à peu prêt correcte, c'est à dire qui ne ressemble à rien et je note dans ma tête de prévoir des vêtements de rechange dans mon coffre dimensionnel. Je suis certaine qu'un jour, cela me sera très pratique. Enfin, en attendant, revenons à l'essentiel.

"- Je crois que vu comme j'ai froid, ce n'est plus un bol dont j'aurais besoin mais une soupière entière. On y va? A cette heure-là, y aura pas grand-monde, on sera tranquille en plus. Aller, la dernière arrivée, est une poule mouillée!!!"

Je commence à trottiner en riant dans la direction de la cafétéria. Je sais d'avance que je vais perdre, je suis nulle en course, je respire pas comme il faut et vu comme je suis maladroite, je ne me fais pas trop d'illusions sur mon sort. Et puis, je suis déjà plus que trempée, alors je ferais juste une drôle de poule.
Invité
avatar
Invité
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] - Mer 5 Nov 2014 - 0:12
Se changer là ? Hé bien, oui, si l'envie lui en prenait, Angela ne pouvait pas réellement l'en empêcher, mais n'était-ce pas un peu dangereux ici ? Bien du monde pouvait la voir et la jeune femme était quasiment-sûre d'avoir vu quelque chose dans le règlement à propos de l'exhibition… Certes, elle n'était pas en reste non plus, mais au moins elle avait gardé un soutien-gorge, tandis que Soniya n'en portait aucun, elle. C'était d'ailleurs étrange, bien que de nombreuses femmes n'en portaient pas pour diverses raisons. Ici, il n'était pas bien difficile de comprendre pourquoi. La rouquine avait une poitrine assez petite, suffisamment pour que cela ne la gêne pas de se déshabiller temporairement en publique. Toutefois inquiète, Angela regarda de droite et de gauche que personne n'en profitait pour se rincer l'œil. Un mouvement attira alors son attention à côté d'elle.

En voyant sa nouvelle amie tournoyer sur elle-même dans ce pull trop grand pour elle, la fille Wells ne put s'empêcher de pouffer de rire un instant. Il était vrai que la différence de taille était bien présente et que le pull dépassait de toute part, qu'il s'agisse des manches ou tout simplement de la longueur. Hochant la tête avec humour, Angela ne put s'empêcher de répondre à son amie qui, pour le coup, ressemblait à une vraie petite enfant.


-"Oui, tu es vraiment superbe ! Et ne t'inquiète pas, c'est normal, je n'allais pas te laisser geler sur place."

Reculant un peu, la brunette laissa Soniya essorer son vêtement gorgé d'eau, laissant celle-ci se déverser avec bruits et fracas sur le sol, giclant un peu partout. Toutefois, une petite moue s'afficha temporairement sur le visage de l'apprentie-déesse, voyant les chaussures de son amie se faire asperger, ou plutôt se faire tremper, encore plus. Certes, elle était tombée à l'eau avec et cela ne changerait rien, mais quand même. D'un sourire un peu désabusé, Angela secoua légèrement la tête.

-"Je crois qu'il va falloir que tu changes de chaussures aussi… Ce serait peut-être mieux que tu ailles te chercher des vêtements secs avant d'aller à la cafétéria, tu risques de tomber malade ? On a qu'à se retrouver là-bas, je nous réserverais des places et deux des plus grands bols de soupe à la citrouille !"

Alors, Soniya proposa une course. Histoire de se réchauffer l'une comme l'autre, c'était une assez bonne idée, aussi Angela hocha la tête avec vigueur puis remarqua que son amie était déjà partie en riant, sans attendre ni donner de signal de départ !

-"Hey ! C'est de la triche, il y a faux départ !"

Vérifiant d'un coup d'œil qu'elle n'oubliait rien, la brunette se mit donc à courir pour rattraper son amie. Bien que peu sportive de par sa nature "rat de bibliothèque", Angela se rendit rapidement compte qu'elle était moins mauvaise que ce dont elle s'imaginait. Notamment parce qu'elle rattrapait la rouquine dégingandée dans son pull trop grand sans forcé plus que cela. Toutefois, arrivant au coude à coude, la brunette se cala sur le rythme de son amie, alors que le portail était en vue pour retourner à l'Académie.

-"On se retrouve à la cafétéria donc ?"
Contenu sponsorisé
Re: Une belle journée [[Pv Soniya]] -
Une belle journée [[Pv Soniya]]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page