Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 La filature d' un "chat-garou" !

 
Invité
Anonymous
Invité
La filature d' un "chat-garou" ! Empty
La filature d' un "chat-garou" ! - Sam 19 Juil 2014 - 6:11
Audrey traine aux alentours de la cafétéria quand une fille d’à peine 12 ans lui demande le chemin des dortoirs.  La surveillante l’y conduit. Ensemble elles discutent de  la cantine. L’ambiance est enfantine.  Voilà une façon bien agréable de terminer sa journée.
~QUELQUES HEURES PLUS TARD~

   Il est plus de minuit. Le couvre-feu est déjà passé depuis un bout de temps. La comédienne est appuyée contre le mur de l’internat et fume une cigarette.
Des pas se font entendre, Audrey penche légèrement sa tête.  Elle voit la silhouette d’une demoiselle.  Audrey attend de la voir passer sous un réverbère pour mieux la distinguer. 

*Mais…MAIS, C’EST UN CHAT! *

Audrey n’en croit pas ses yeux.

* Ce n’est pas de sitôt que je m’attendais à croiser une telle créature !*  

C’en ai déjà trop pour la comédienne du 19 ème siècle. Elle détourne son regard, ferme les yeux et compte jusqu’à trois.

*Bon alors je fais quoi… c’est quand même une élève, je ne peux pas la laisser seule… Ma foi, en cas de danger avec sa queue elle devrait réussir à mieux se défendre que moi.*

Ostermann frissonne. L’idée de voir cette demoiselle se transformer en «  chat-garou »  ne la laisse pas indifférente. D’autant plus que pour Audrey sortir après une certaine heure  est une source d’ennuis à coup sûr !


*Et puis…ZUT ! Voilà que je me fais des frayeurs seule et sans raison ! J’y vais ! Courage Audrey ! *


Elle éteint sa cigarette.

La voilà en pleine filature dans une nuit noire. Sans  bruit elle fait preuve d’une grande discrétion. La lune uniquement éclaire son chemin, d’où  l’avantage de suivre une femme mi-homme mi- chat. L’ombre de sa queue gigotante  aide notre « aventurière »  à garder l’apprentie dans son champ de vision.
En avançant Audrey reconnait le bâtiment des classes.
Tout cela la conduit finalement  jusqu’au préau. Il s’agit d’un grand couloir, couvert, en bois bâti sur l’eau. Elle ignore tout de cet endroit qui, à première vue, ne lui inspire pas les plus belles pensées. Sur le bois les bruits de pas se font entendre plus aisément. Audrey se déchausse et pose sa paire de bottes au début du préau.   Elle fait d’abord 2 petits pas :

* Ouf…le bois ne grince pas !*

Comme à son habitude Audrey a besoin d’un petit moment de réflexion :

* Bon si je m’engage je ne peux  m’enfuir ni  à droite ni à gauche, à moins que je ne me jette à l’eau…en plus les chats n’aiment pas l’eau sauf que je ne suis pas excellente nageuse et qu’elle n’est pas 100% chat. Par conséquent je pourrais avoir de mauvaise surprise…*

Après cette petite analyse, pas très brillante,  de la situation, Audrey poursuit sa « mission »   trainant derrière elle sa peur des ennuis.
Ostermann décide de farfouiller dans son sac pour voir ce qui pourrait être utile pour se défendre.
Hormis ses babioles habituelles, elle y trouve un abricot pourri couvert par un mouchoir en papier.

* C'est pas ça qui va me sauver !*

Par simple réflexe Audrey le balance par-dessus son épaule.


-Plouf ! L’abricot tombe dans l’eau.

Ostermann réalise l’idiotie qu’elle vient de commettre. La demoiselle blêmit et par réflexe essaye tant bien que mal de se dissimuler derrière un des poteau en bois.  
*Quelle belle preuve de courage !* pense-t-elle avec ironie
Audrey se résout à sortir de sa cachette, elle a beaucoup de mal à voir la jeune fille, il fait trop noir...Elle a une toute petite lampe torche mais elle n’ose pas l’allumer, peut-être que la jeune fille ne l’a pas aperçu… Et si s’était le cas contraire , il faut qu’Audrey fasse preuve d’un minimum d’autorité.
La surveillante fronce légèrement les sourcils (même si dans le noir ça doit à peine se voir ), prend une voix « autoritaire » du moins , elle l’espère et dit :
- Mademoiselle ?

Ostermann n’est pas convaincu du rendue de sa petite mise en scène … Sa voix semble se perdre …
Audrey n’entend qu’à présent le doux bruit des vagues.
Invité
Anonymous
Invité
La filature d' un "chat-garou" ! Empty
Re: La filature d' un "chat-garou" ! - Dim 27 Juil 2014 - 17:25
Shallia s'ennuyait dans sa chambre, il faisait bien trop chaud à son goût, elle mourrait d'envie de s'évader, d'aller dehors et de sentir l'air frais lécher sa peau. Elle savait qu'il était interdit de sortir de l'académie après le couvre-feu. Elle trouvait cela étrange, elle qui avait l'habitude par le passé de sortir à toute heure du jours ou de la nuit. Dormir sur le toit lui manquait énormément mais elle ne pouvait pas... enfin elle ne pouvait soit disant pas. L'envie de désobéir la démangeait énormément, elle luttait contre son envie irrépressible puis finit par lâcher prise.

Hey merde, j'ai bien le droit de faire ce que je veux, je ne suis plus une gamine. Je suis une femme, j'étais mariée et mère d'une jolie petite fille. J'ai passé l'âge du gardiennage.

Sur cette pensée, elle se leva de son lit sur lequel elle était allongée. Elle ouvrit la fenêtre qui n'était pas très haute du sol et se décida à sauter de celle-ci. Elle retomba sur ses pieds comme tout bon chat se doit de le faire. Elle porta un regard en arrière sur les autres fenêtres pour être sûre que personne ne l'avait vue. 

Elle portait une jupe assez courte pour avoir les jambes à l'air libre et pouvoir ainsi sentir le vent lécher ses cuisses.  Elle portait pour le haut une tenue assez légère permettant à son corps de respirer avec plus grand facilité. 

La filature d' un "chat-garou" ! 3519677614spiceandwolfholo

Elle se dirigeait vers le préhaut, ignorant totalement qu'elle était suivie par une surveillante. Elle passait d'un pied à l'autre, dansant, heureuse de pouvoir se trouver dehors en pleine nuit. Sa queue remue derrière elle, virevoltant sur elle-même à l'occasion. Elle gambadait, totalement insouciante, puis se retourna brusquement en direction de l'eau, interloquée par le son qui vient de s'y produire. Elle ne voyait pas assez dans le noir que pour pouvoir distinguer grand chose. Elle se retourna donc pour continuer son chemin, pensant qu'un poisson devait avoir sauté.


- Mademoiselle ?

Shallia sursauta en entendant cette voix, elle ne s'y attendais vraiment pas. Elle se retourna a toute vitesse et pris une posture défensive, ce demandant qui pouvait bien l'appeler ainsi.
Invité
Anonymous
Invité
La filature d' un "chat-garou" ! Empty
Re: La filature d' un "chat-garou" ! - Mer 30 Juil 2014 - 0:47

Nuit. C’était sans doute son environnement de prédilection.

Silencieux, immobile. Adossé dans l’ombre du mur de l’internat, comme souvent à cette heure, Ethan laissait le vent frais de la nuit aviver son esprit. Un calme impérial régnant sur l’académie, comme il se devait à cette heure si tardive.

Elément perturbateur. Ainsi on nomme ceux et celles qui interfèrent avec les règles communes établies. Une ombre tomba du ciel, s’écrasant au sol dans un bruit sec. La silhouette se redressa, faisant route vers sa destination, laissant danser derrière elle un obscur ruban virevoltant au gré de son humeur.

« Hm... une fugue nocturne ? »

Ce n’était pas chose si rare. La tentation... si forte, après tout. Lui-même ne tenait pas dans l’enceinte de sa chambre par ces chaleurs d’été.

Soudain, une autre ombre se lance furtivement à sa poursuite. Point de trainée dansante pour celle-ci, seulement cette silhouette humaine aux actions hésitantes. Elle semble suivre la première, sans vraiment savoir s’y prendre. Filature ?

Soupirant, le professeur lève les yeux au ciel, consultant les étoiles. Eh bien ? Cette nuit promettait d’être longue. Puisque c’était la tendance du moment de suivre les gens dans leur ombre, il pouvait toujours faire de même. Une promenade comme une autre. Seulement se changer les idées, rien d’autre. Il n’avait rien à y perdre, de toute manière.

Décision prise, il se détacha enfin de l’ombre de l’imposant bâtiment, devenant celle de la personne qu’il suivait. Le paysage dégagé n’offrait que peu de camouflage, il n’était que peu compliqué de suivre une personne ici. Plus encore quand le schéma d’actions de la dite personne semble hasardeux.

Bien vite, leurs pas les amèneraient au préau. Direction le monde des humains ? Peut-être... peut-être pas. L’ombre hésita un instant, avant de s’engager à son tour, disparaissant dans les ténèbres. Ethan continua d’avancer, sans se soucier de la disparition de sa cible. Même ses pas sur le ponton de bois s’étaient tûts. Au moins, elle prenait des précautions.

Plouf. Un silence. Que s’était-il passé ? Si le professeur ne s’interrompit pas pour si peu, cela eu au moins le mérite de le surprendre. Le bruit avait résonné clairement, comme si on avait lancé quelque chose dans l’eau. Conclusion ? En deux mots... epic fail.

« Mademoiselle ? »

Pas de réponse. Eh bien, mieux valait arrêter le massacre au plus vite, n’est-ce pas ? Etre aussi peu doué en filature relevait presque de l’exploit, cette demoiselle avait un talent certain. Le professeur fit à présent un pas sur le bois, toujours aussi silencieux, suivant l’ombre d’un des poteaux le long de l’eau. Sans un mot. Ecoutons plutôt, il eut été fort impoli d’interrompre leur conversation. Sans doute pas plus que de l’épier, mais quitte à se compromettre, autant faire son choix. Ne vous dérangez point pour cet homme tapis dans l’ombre, poursuivez, je vous prie...
Invité
Anonymous
Invité
La filature d' un "chat-garou" ! Empty
Re: La filature d' un "chat-garou" ! - Lun 11 Aoû 2014 - 1:22
Audrey frissonne, Shallia semble s’être retournée vers elle. La surveillante ne voit pas très bien la position de l’apprentie.


"Bonsoir… permettez que je nous éclaire un peu."

Ostermann  hésite à sortir sa lampe torche puis se souviens avoir senti une petite boîte fixée sur le poteau derrière lequel elle s’était cachée.

Audrey a déjà vu la concierge appuyer sur un petit boitier afin d’éclairer le placard. La jeune fille fut très intriguée par l’espèce de verre en forme de poire qui pendait au centre du plafond Celui-ci se mettait à briller quand la concierge appuyait sur le boitier.



« C’est une ampoule » lui disait  la concierge

* Peut-être qu’au préau aussi il y a des ampoules ?  *



Dans sa chambre, la comédienne continue à utiliser des bougies, et pour ce qui est de la lampe torche elle l’a volée à la conciergerie il y a peu de temps. Elle sait que ça brille comme la poire en verre mais ne sait pas vraiment comment l’utiliser.

Ostermann penche plus pour l’idée du boitier. Elle tend le bras vers le bois et le tâte jusqu’à trouver l’interrupteur. La surveillant appui dessus et CLAP !





LUMIERE:
 


Une lumière jaillit au-dessus de sa tête. Plusieurs ampoules sont disposées  sur les bords qui longent le préau.  L’éclairage n’est pas des plus intense  mais permet d’y voir un minimum.

Audrey constate qu’elle n’est pas folle l’élève possède bien une queue et des oreilles de chat. Ce qui n’est pas des plus rassurant pour la surveillante d’autant plus que Shallia est en position de défense.


Audrey s’assoit en tailleur à même le sol se disant que cela montre qu’elle est là en signe de paix :

"Pardonnez-moi de vous avoir fait peur. Je m’appelle Audrey Ostermann. Je suis surveillante. Vous êtes sortie après le couvre-feu alors je me suis permise de vous suivre.  Je dois avouer avoir commis une erreur en vous ayant suivis jusqu’ici.  Surement aurait-il été plus préférable que vous interpelle lorsque vous veniez de quitter les dortoirs… mais pour tout vous dire  votre apparence ne m’est pas familière et me fais un peu peur. Vous avez certes de très belles oreilles et une très jolie queue, je ne peux m’empêcher de me demander si vous n’êtes pas un démon ou bien un personnage de la mythologie qui m’aurait échappé.

Sur ceux je ne veux surtout pas vous déranger."

Audrey hésite un instant et reprend :


"Par contre, je préfère tout de même rester à vos côtés, je ne connais pas les lieux et j’ai  un peu peur. Mais ne vous inquiétez pas je suis très discrète."

Le visage de Shallia n’effraie pas Audrey, par conséquent la comédienne se sent bien plus à son aise à présent.
Contenu sponsorisé
La filature d' un "chat-garou" ! Empty
Re: La filature d' un "chat-garou" ! -
La filature d' un "chat-garou" !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page