Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 (Quête) Bataille navale.

 
Invité
Anonymous
Invité
(Quête) Bataille navale. Empty
(Quête) Bataille navale. - Dim 31 Mar 2013 - 18:08

Un dragon, j'ai vaincu un dragon à moi tout seul. Alors pourquoi ? Pourquoi je me sentais aussi minable ? Pourquoi je me sentais aussi inutile ?! J'ai rien pu faire, Isanagi Tensho était trop puissant, et je n'ai pas eu le temps de revenir sur le pantin bizarre. En gros, j'ai servis à rien... Quelle honte, Ah ! Tu peux faire le fier, le courageux maintenant, Shaad, le seul truc que tu as réussis à faire durant ce combat c'est mettre hors combat la directrice alors que c'était votre seul chance de victoire. Ah si, hélé, y'a bien aussi Tiamat, mais, tu es trop faible pour l'invoquer vraiment. Et puis, hormis ce que tu en dis, qu'est ce qui t'assures qu'elle sera assez puissante pour t'aider à réaliser ton souhait ? Elle a bien réussi à se faire enfermer dans un épée ! Hahahah ! Shaad Princeton tu es drôle, ce que tu as penser de toi à lors de ta discussion avec Atios était donc vrai, tu es une erreur, un déchet, tu ne mérites pas les faveurs d'un dieu ! Heureusement que Tiamat était là ! Tu serais six pieds sous terre à te faire ronger par les vers sinon ! Ahahaha ! En fait, tu es tout ce que tu détestes : Un opportuniste ! Comme le disait Lady Layana, une de tes proches tu n'es qu'un parasite ! Mouahaha ! C'en est trop drôle ! Et tu te crois capable de nous arrêtez ?! C'est une blague ?! Allez Shaad, ne te trompe pas d'ennemi. Tu hais Deus, Tiamat aussi, alors pourquoi persévérais dans une voie où tu y perdras plus que tu n'y gagneras ? Pourquoi continuais à briller alors que tu es fais uniquement d'ombre ? Tu n'as rien à faire avec eux. Viens avec nous, on connait ta haine des humains Shaad, alors pourquoi t'empêches tu de l'assouvir ? Il y a tellement de gens comme toi parmi nous, tu t'y sentirais tellement bien... Ici, tu n'as que des personnes cherchant la paix dans le monde, c'est pathétique, hein ? Elle n'existera jamais, tu le sais très bien toi même, hein ? La mort de proche ramène à la déception et à la colère. Tu l'as en toi, c'est pour ça que tu ne souris jamais, elle te rend triste, laisse la sortir, tu verras, tu souriras de nouveau...

Vous vous demandez sans doute qui parle là ? Ce n'est que moi, qui après la bataille de la place de l'horloge, dont on devra changer le nom très rapidement grâce à moi, a peur de lui même. Je ne me reconnait plus, je sais que cela peut paraître bizarre, mais cela m'était arrivée qu'une fois dans ma vie, et maintenant, cela me revient à moi, et comme d'habitude, je suis seul, face à cette glace brisée. Pour une fois, on était en pleine journée, je crois que l'on était un mercredi, je n'avais pas cours cette après midi, et j'en profitais pour réfléchir. Malheureusement, comme vous le voyez, rien de bon dans ce que je pense, il fallait que je sorte, il faut que je respire.

- Toi aussi, tu viens avec moi.

"Comme si j'avais le choix, tu c'est que tu es un petit malin toi ?"

Sans doute, mais je doute que je puisse me permettre de sortir sans toi, baka, tu as vu mon état émotionnel ? Je suis dans un état catastrophique, et, pour la première depuis que je suis ici, je crois que je n'ai rien à faire ici, je devrais partir... C'est ainsi que j'ai pris ma chère épée et que je me mit en route pour aller à un endroit bien connu de moi et d'un "ami". Arrivé au parc aux abricots, un coup de moue me pris subitement, comme si la fainéantise voulait que je m'arrête ici pour me reposer ici, et réfléchir calmement, comme si elle savait à quoi je pensais... Continuant donc ma route, je fini par arriver là où je souhaitais venir : Le port aux deux dimensions. Oui, je voulais retourner au monde humain. J'en avais marre d'ici, je n'avais plus rien à y faire, si l'académie acceptais l'existence de la guilde noire, très bien, mais je n'aurais rien à y faire, et il était hors de question que je rejoigne la Guilde noire, trop d'orgueil pour y aller la queue entre les jambes alors que je n'ai fais que les combattre durant la bataille de la place. C'est fini Shaad Princeton quitte la Deus Academia.

"Alors c'est comme ça ? Tu comptes fuir ? "

- Je ne fuis pas, je n'ai juste plus aucune raison de me battre.

"Tu te fous de ma gueule ? Et Deus ? Et ta copine de chambre ? Tu comptes partir d'ici alors que c'est ce que tu as toujours rêvé ?"

- Ah, me fais pas rire, Deus, c'est toi qui a un problème avec, pas moi. Lorsqu'on aura trouvé le moyen de te faire sortir de là, ensuite bon courage, pour ce qui est de Fiora, je n'ai jamais eu vraiment d'ami fille, et elle assez populaire pour m'oublier assez vite, elle a pas besoin de moi. Concernant mes pouvoirs, cela ne me sert à rien d'en avoir si tout les autres en ont, je suis comme tout le monde ça veut dire, et ça ne me plait pas. Je veux être diff...

"Tu tiens l'épée renfermant l'une des plus puissantes créatures au monde. Et c'est pas toi qui l'a trouvé comme ça, dans un coin, c'est moi qui t'ai choisi, c'est qu'il y a une raison, non ?"

- Je collais parfaitement au profil du crétin prêt à tout sacrifier pour obtenir "ça" ?

Le "ça", définissait plusieurs choses, déjà, cette vie, être un apprentie dieu n'était pas vraiment donner à tout le monde, j'en avais bien conscience, et franchement, c'est la chose dont je me passerais le plus maintenant, sachant qu'à la fin, je serais l'un des êtres les plus important au monde, étant en quelques sortes le dieu de la nuit, et du chaos et des ténèbres lorsque je contrôlerais Tiamat correctement, mais ce n'est pas demain que ce sera le cas, c'est déjà un miracle lorsque je ne tombe pas dans le coma lorsque je fais appel à elle... Le second point où intervenez le "ça", c'était... Pourquoi d'ailleurs ? Ah oui, la volonté de devenir différent, te sortir de l'ordinaire, d'être vraiment unique. Malheureusement, ici, je ne le suis pas vraiment, étant simplement un apprenti avec des pouvoirs comme tout les autres. Et le troisième que le ça touchait, et non le moindre, était celui de la puissance. Oui... Le pouvoir, c'est tout ce dont j'ai toujours rêvé, avoir une puissance pour pouvoir faire ce dont j'ai toujours rêvé... Mais malheureusement, celle dont je dispose actuellement n'est pas super intéressante; ou plutôt... Impuissante.

- ...Je suis désolé, je n'ai plus rien à faire ic...

"Très bien, alors cette fois ci, tu m'y forces..."

Soudain, des pulsations se fit sentir dans tout mon corps, encore cette sensation étrange... Tiamat voulait reprendre contrôle de mon corps... Mais pourquoi ? Elle pensait que je resterais quand même ? quelle blague, je repartirais dés l'instant où je reprendrais possession de mon corps, tu ne pourras pas m'empêcher de partir si je le souhaite.

- Si tu pouvais être aussi déterminé à te battre, ça nous arrangerais bien. D'autant qu'on a de la compagnie.

Effectivement, je n'avais même pas remarqué que je venais d'arriver au port, et plus précisément d'un pont, je ne l'avais jamais vraiment aperçut avant celui là. Par contre il semblait que deux personne travaillaient sur ce pont. Ils semblaient m'avoir vu et venait à notre rencontre, à voir leur démarche, ils semblaient venir vers nous... En courant ?

- Je doute que ce soit des amis, sinon, il ne brandirait pas leurs épées, alors tu as le choix : Soit tu acceptes de te botter les fesses et devenir vraiment puissant, ou soit je nous laisse mourir tout les deux, sur le coup.

"Tu ne le feras pas..."

- Je t'ai choisi toi, et je n'en veux pas d'un autre, je n'ai aucun problème à mourir avec toi.

Les membres de la guilde noire, tout ceux m'affrontant dorénavant seront considérer comme tel, couraient à vive allure vers nous, hurlant que ce ne serait pas un simple petit académicien qui les arrêterait? Effectivement, ce ne serais pas un académicien, je n'en ai absolument pas l'envie, mais d'un autre coté... Non, je ne peux pas faire ça, je dois continuer à me battre, pourquoi j'arrêterais, alors que je suis ici pour ça. Je ne peux me permettre d'abandonner ce combat, c'est à moi, et moi seul de tuer Deus.

- ET JE NE LAISSERAIS À PERSONNE CETTE POSSIBILITÉ !!!

En deux temps, trois mouvements,, et quelques techniques des ombres dont elle a le secret, Tiamat, mis à terre les deux ennemis, m'enfin, ce n'était pas la priorité. Après un interrogatoire un peu improvisé de la part de Titi, on réussi finalement à apprendre la raison de leur venu ici : Il souhaitait faire exploser avec une sorte de bombe à retardement le pont pour nous empêcher de pouvoir partir dans le monde humain. Hm, alors ils sont déjà passé à l'action... Bah à nous de jouer alors. rejoignant le pont à vive allure après que l'on se soit assuré que les deux zigotos ne puisse pas s'enfuir, Je me mis à chercher comment pouvoir la désamorcer, mais aucune idée me venait... Et il fallait faire vite !

- Bon, puisqu'on a pas le choix, on va devoir faire grâce au système D

-...Ce qui veut dire ?

Ce qui voulait dire que la bombe allait exploser, certes, mais pas sur le pont, on aller à jouer à Superman, sauf que sur le coup, la toile, ce sera les ombres, cool, non ? Je savais pas encore vers quel coin l'envoyer, mais si elle pouvait tomber dans le monde humain, ce serait on ne peut plus mieux, ce serait bien pour l'image que j'aimerais donner de mon rp et de l'image qu'on est de Shaad à la fin de celui ci : Il est de retour, et tout le monde va en prendre pour son grade si on le cherche ! Allié ou ennemi ! Mais bon, il fallait encore que je balance cette fichue bombe, elle allait bientôt explosé, plus facile à dire qu'à faire, elle pèse son poids le bidule, tsss... Allez, un, deux... TROIS !!!!!! Je la souleva d'un seul coup, mais avec difficulté, et la balança loin dans les cieux, en espérant qu'elle vole vers d'autre cieux... M'enfin bref, maintenant que je suis débarrassé de cette bombe, il ne me restait plus qu'à finir le travail... Revenant sur mes pas pour revenir auprès des deux renégats qui étaient restés à terre, enfin, un, l'autre ayant fui. L'agrippant au col, je le soulevai, et lui expliqua bien de dire à quiconque qu'il croisera sur sa route pour retourner vers la guilde noire, que Shaad Princeton sera leur pire cauchemar dorénavant, et rien ne m'arrêtera. Le relâchant en le basculant vers l'arrière, je le vis partir en fuyant. Tiamat semblait pas vraiment d'accord, mais il fallait bien que la nouvelle s'ébruite : Je me battrais pour moi même, et rien d'autre.

"Tiamat, quoi qu'il arrive, je serais là jusqu'à la fin. Mais en échange, je ne te demanderais qu'une chose, mon corps et mon âme te seront voués si tu acceptes : Donne moi la puissance nécessaire pour atteindre mes objectifs."

- Et lesquelles sont ils ?

"Je veux raser la guilde noire... Et ramener le monde humain à l'état originel : Les ténèbres et le Chaos. En gros, tu le ramènes à ce qu'il était avant qu'ils arrivent tous, et nous amènent à cette guerre. Ras le bol de cette éternelle question du pourquoi, dorénavant, il y aura un vrai parce que. Moi."

- Huhu... Ce n'est pas moi qui vais me plaindre, c'est totalement dans mes cordes... Soit, alors, marché conclu, mon petit Shaad...


PS : 2167 mots : Et pan Fiora 8D
Invité
Anonymous
Invité
(Quête) Bataille navale. Empty
Re: (Quête) Bataille navale. - Lun 1 Avr 2013 - 10:39
Spéciale Notation 1er Avril o/ /sbaaf/ Plus sérieusement, un rp assez sympa, comique, un peu d'action, de suspens, des rebondissements, des choix... Un rp que j'ai bien apprécié à lire, continue de nous en pondre de ce genre ^^ Attention quand même aux fautes, relis-toi de temps en temps ~

Shaad : 500 xps

Xps attribués : OUI
(Quête) Bataille navale.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page