Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 On est si bien à découvert [PV Ealia]

 
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
On est si bien à découvert [PV Ealia] - Mer 13 Fév 2013 - 23:25
Lord Vlad n'avait jamais encore vraiment considéré comme il se doit l'opportunité de devenir un dieu avec une tâche divine liée à la discrétion et éventuellement de recevoir des prières de gens ayant connaissance de son existence, ne serait-ce que par son statut. Il avait donc décidé d'aller les voir, ces mortels, sans encore entrer en contact avec eux, mais déjà prêt à repérer leurs coutumes et leurs moeurs qu'il avait complètement, ou presque, oublié. Il aurait bien sûr, pu aller à la bibliothèque, lire des dizaines de livres, mais sans un minimum d'observation sur le terrain, il doutait que cela lui serve vraiment. Les livres ne pouvaient pas lui montrer comment les humains agissaient vraiment entre eux. Et ses souvenirs étant très vagues à ce propos, il préférait se les rafraîchir par une immersion totale avant de réellement se documenter. Mais il détestait avoir quelqu'un traînant dans ses pattes, que ce soit un professeur ou un repenti, il ne ferait que l'encombrer davantage qu'il ne s'encombrait déjà lui-même. Et pour palier à ce problème, il avait décidé de faire un repérage près du port des deux dimensions, pour se faciliter l'intrusion dans le bateau qui faisait la navette. Chercher et connaître les cachettes et les distances avant l'opération, c'était ça le secret pour passer inaperçu.

Quelques gouttes tombèrent avant que Vlad ne remarque la nouvelle averse qui commençait. Ça faisait un certain temps que le temps était incertain, entre le radieux soleil prêt à tuer à coup de rayons ultra-violents et la pluie diluvienne ravageant les bords des fleuves et aplatissant les plus grandes collines. Les petites averses douces s'enchaînaient avec les faibles rayons d'un soleil filtré par les nuages noirs. Ce temps ne dérangeait pas Vlad, jamais très connecté à son environnement, mais il ne voulait pas non-plus finir trempé, autant éviter d'avoir à faire sécher du linge supplémentaire en cette saison incommode à cette tâche.

Il ricana en tenant son masque au niveau du front dans la main gauche, riant de lui-même qui commençait à avoir des soucis de femme au foyer, ou d'étudiant célibataire. Puis il ne put s'empêcher d'exploser de son rire "démoniaque". Ce n'était pas drôle, mais le simple fait de pouvoir en rire défoulait suffisamment pour lui faire oublier à quel point ces tracas étaient ridicules.

Il n'avait plus grand-chose à faire de sa journée, il ne pouvait pas s'entraîner avec l'épée accrochée à sa ceinture, il allait se faire humilier publiquement, ni travailler les cours puisqu'une fois de plus, il avait facile en tous ces temps-ci, les cours généraux ayant déjà été vus dans sa vie de mortel et les autres cours étant remplis de théories simplistes par rapport aux algorithmes qu'il avait dû créer pour détruire les systèmes informatiques les plus perfectionnés, ni d'ailleurs aller autre part dans l'école, les services secrets étant bien trop actifs à son goût, sans doute car Pietro avait reçu de nouveaux ordres. Puisqu'il avait décidé que son repérage était suffisant, il ne lui restait qu'à rentrer s'enfermer dans sa chambre et tuer le temps à coup de couteau dans un bout de bois qu'il sculptait de sa lame à ses heures perdues, une fois que l'averse serait passée, évidement.

Il s'appuya contre un des piliers et pencha la tête pour la coller à ce dernier, mettant son haut-de-forme légèrement de travers, regardant les gouttes tombant et guettant le moment où elles cesseraient de s'abattre sur le sol.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
Anonymous
Invité
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Jeu 14 Fév 2013 - 19:09
Ealia avait prit une décision, elle voulait qu'Heleth soit un chouette de jour, même sicle était contre sa nature, pourtant, l'animal était encore petit, il pouvait toujours changer avec un peu de chance. Pour l'aider, Ealia avait décidé de la faire voler de jour, mais sans soleil. C'était une journée parfaite pour l'entraîner, les nuages recouvraient le ciel et le. Soleil n'arrivait que par petites intervalles à percer la couche grise pour éclairer l'académie.

Ealia avait cherché pendant quelques minutes un endroit assez vaste pour qu'il vole sans difficulté et qu'il aie pas beaucoup d'apprentis pour les déranger. Heleth n'aimait pas vraiment les autres, comme l'apprentie. Ils se ressemblaient sur pas mal de po fin de compte. Ealia en sortant, pouvait déjà sentir l'odeur douce mais forte de la pluie qui flottait dans l'air. Pourtant, elle s'était habillée comme tout les jours, un kimono à manche longue et qui tombait assez haut pour ne pas qu'il traîne par terre. De couleur blanche, il était brodé de mille pétales de fleurs de cerisier vers le bas et le bord des manches. Elle s'était chaussée de bottes hautes noires et avait prit son protège-bras et ses cadavres de rats. Elle était partie avec sa chouette de son pas toujours aussi lent vers une destination incertaine.

Après sûrement une heure de marche et l'excitation de son compagnon, il commença à pleuvoir, ce qui dérangea plus la chouette qu'Ealia qui ne régnait absolument pas, même pas si elle aurait pu. Les gouttes de pluie mouillèrent rapidement son vêtement, se collant à son corps, elle grelottait, mais continua à marcher dans la pénombre. L'apprentie finit par discerner à travers la pluie une forme, elle s'approcha et pût apercevoir un grand toit, le préau, ce devait être le préau. Elle s'approcha, hésita entre s'abriter et faire demi-tour, elle resta immobile dans le silence. Mais en tendant l'oreille, ce n'était pas tout à fait le silence complet. Il y avait un petit bruit de pas. Y avait-il quelqu'un ici aussi? Elle se mis sur pointe des pieds, mais il faisait un peu trop sombre pour discerner quelque chose. Elle avança de quelques pas en marchant dans les flaques. Elle grelotta encore un fois, mais de toute manière, elle n'aurait pas rhume, mais si elle en avait un, cela serait un bon prétexte pou rare les cours, d'ailleurs, n'avait-elle pas cours en ce moment? Elle réfléchit, mais ne s'en souvint pas. Elle n'aimait pas l'école, surtout les matières communes. D'ailleurs, elle n'en trouvait pas l'utilité.

Heleth s'agita sur l'avant-bras de la jeune fille, elle le laissa s'envoler dans la pluie. Celle-ci ne semblait pas vouloir s'arrêter. Elle leva la tête trempée pour profiter de cette pluie fraîche d'été. Il fallait maintenant qu'elle attende que son compagnon revienne près d'elle car elle savait qu'il reviendrait de toute manière, il s'était habitué à elle, s'était vraiment réconfortant d'avoir un compagnon, tout l temps, enfin presqu'en puisque les professeurs ne l'acceptaient pas dans les classes malheureusement. Ealia décolla son kimono de sa peau, elle regrettait de n'avoir mis que des sous vêtements. L'apprentie-déesse soupira en lâchant son kimono. Elle avança encore pour passer le temps, longeant le préau sans s'abriter, après tout, elle était déjà trempée, aller en dessous ne servait plus à rien. Après quelque pas, elle entendit le bruissement des ailes de sa chouette, mais pas seulement, il y avait une forme humaine sous le préau, appuyée sur un des nombreux piliers qui soutenaient le toit du préau. Elle s'immobilisa à un peu plus de cinq mètres de lui. Ealia était sûre de l'avoir des vu quelque part, surtout à cause du sorte de couvre chef. Elle grelotta et chercha en même temps sa chouette. Après un rapide coup d'œil elle pût voir qu'elle était su l corniches juste au dessus de la forme. L'apprentie-déesse reporta son attention à la form qui n'avait pas bougé d'un poil.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Dim 17 Fév 2013 - 0:30
La pluie refusait de cesser. Cela faisait plusieurs minutes que, si l'averse avait duré le même temps que les précédentes, elle serait finie. Les fines cordes d'eau tombaient à un rythme d'une régularité ininterrompue, ce qui devenait vraiment lassant, à la longue. Il ne se donnait pas pour autant la peine de bouger, restant parfaitement immobile, appuyé à son pilier, le chapeau de travers, le masque incliné. Il ne se sentait pas mal ainsi, reposant dans un déséquilibre constant sur un solide aussi indestructible que son masque, du moins, tant qu'on ne s'acharnait pas dessus avec les bons outils.

Cependant tout n'allait pas bien, il avait un pressentiment, une intuition : quelque chose allait se passer, ou quelque chose se passait actuellement, mais il ne pouvait dire quoi. Il se propulsa sur le côté d'un coup d'épaule pour reprendre un semblant de droitesse, puis fit quelques pas en avant, sous la pluie et regarda le toit, suivant son intuition. Il vit quelque chose qu'il ne se serait jamais attendu à voir : une chouette trempée, alourdie par l'eau dégoulinant du ciel, qui le regardait avec curiosité. Il comprit du même coup que ce qu'il avait senti n'était pas une intuition, mais les sentiments de l'animal, transmis par son bracelet. C'est vrai qu'il n'avait jamais eu un instinct si développé, ayant toujours vécu en ville ou en périphérie. Il sentait la chouette assez mécontente, transie de froid et un peu inquiète.

Mais que faisait une chouette ici, en plein jour ? N'était-ce pas un rapace nocturne ? Avait-il été perdu par un fauconnier ? Était-il en vol libre ? Vlad jeta un oeil autour de lui et s'arrêta sur une silhouette proche, ni très grande ni très large, sans doute celle d'une fille, bougeant un peu, comme agitée de tremblement. Cette silhouette lui rappelait quelque chose, malgré sa flouté, difficile à expliquer, d'ailleurs. Les bras étaient trop larges, trop colorés pour que la personne porte un vêtement normal. C'était... Ealia ? Elle était vêtue de son vêtement traditionnel oriental, un "kinomo", aurait dit Vlad, de tête, un autre que lors de leur première rencontre.

Il se jeta en avant, arrivant à deux mètres d'Ealia en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "anticonstitutionnellement". Elle était trempée jusqu'aux os, le tissu blanc magnifiquement brodé collait partiellement à sa peau à cause des quelques litres d'eau qu'il avait absorbé. Elle avait les iris rouges, preuve qu'il était en compagnie de la plus calme des deux résidentes de ce corps. Ses cheveux noirs rassemblés en mèches éparses par la pluie encadraient son visage aussi pâle et inexpressif qu'il l'avait toujours, ou presque, vu. Elle était vraiment belle, Vlad l'avait déjà remarqué lors de leur première rencontre, avant de s'impliquer dans ses problèmes et de ne plus y penser, mais ça le frappait plus que jamais.

Elle grelottait, elle grelottait même assez fort, aussi gelée que la chouette dont elle devait être la maîtresse, sans doute. Il la toisa quelques instants avant de lui demander, assez candidement somme toute :

- Tu ne crois pas que ce serait mieux de s'abriter ? Tu vas prendre froid si tu ne bouges pas.

Il lui tendit une main ouverte, celle gantée de blanc, ce qui pouvait être prit comme un symbole montrant sa bonne volonté et la gentillesse empreinte dans son acte, ou comme un simple geste habituel trahissant le fait que comme la majorité, il était droitier. Il considérait la confiance d'Ealia comme acquise, pensant, sans doute à raison, qu'elle ne refuserait pas de le suivre, ou refuserait pour une bonne raison qu'elle prendrait peut-être la peine de lui expliquer.

Il l'aimait, ce fait le frappa, renversant le cours de ses pensées. Elle était la seule dont la simple présence suffisait à le rendre nerveux et hésitant, tout en le remplissant d'une certaine joie inhabituelle. Et la voir trempée de la tête aux pieds ne lui inspirait aucune pitié, il n'avait pas envie de la plaindre, il avait envie de l'aider, d'agir. Pas comme les pour les autres... Il aurait mis le feu à un bâtiment de l'école s'il avait fallu cela pour la sécher de ces larmes du ciel qui l'attaquaient de toutes part, pour peu qu'il réussisse à faire prendre le feu, ce qui, avec un simple briquet, était loin d'être gagné d'avance. Il l'aimait elle, même s'il ne détestait pas Aleana, elle avait ses raisons d'agir comme elle le faisait et elle n'était sans doute pas si méchante en fin de compte. Mais il ne pensait pas que cette dernière le gênerait, à moins que ses sentiments ne soient pas partagés et dans un tel cas, elle risquait fort de s'en mèler.



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
Anonymous
Invité
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Dim 17 Fév 2013 - 14:53
Pourquoi Heleth ne voulait pas bouger ? D’habitude il revenait près d’elle rapidement. Ealia fixe simultanément l’homme en face et sa chouette qui grelottait autant qu’elle. Mais un oiseau de combat pouvait très bien voler sous l’eau ! Il n’avait surement pas l’habitude, l’apprentie-déesse d’en voulu un peu de rendre Heleth fâché ou malheureux, sous la pluie.

L’homme bougea soudainement, elle n’avait toujours pas bougé. Il s’approcha étonnement rapidement et fut devant elle en un rien de temps. Elle le reconnut très rapidement, c’était un physique qu’on oubliait rarement. Un côté noir, l’autre blanc. L’absence d’expression sur son visage. Bien sûr, le Lord. Sa dernière rencontre à proprement parler. Elle leva la tête pour arriver à voir son masque. Toujours présent. Ealia se rendit compte qu’elle n’avait pas réfléchi à la manière de l’enlever. Les dernières semaines avaient été prises par la tombola, puis à l’éducation d’Heleth. Cela faisait longtemps que quelqu’un l’aie interpellée. Et c’était exactement ce que désirait Aleana qui la laissait bien tranquille tant qu’elle ne parlait à personne. Et d’après elle, surtout à lui. Mais Ealia avait découvert que son autre conscience détestait cordialement Heleth, d’ailleurs l’oiseau lui-même reconnaissait sa vraie maitresse et attaquait dès qu’Aleana était là. Tout cela contribuait à lâcher la bride de l’apprentie-déesse.

- Tu ne crois pas que ce serait mieux de s'abriter ? Tu vas prendre froid si tu ne bouges pas.

Ealia inclina la tête sur le côté, s’abriter ? Et montrer sa faiblesse à sa chouette ? Elle n’était pas sure de vouloir le faire. Et puis la pluie était agréable, même si elle était froide, mais bon, elle était morte, à quoi bon la maladie ? Elle pourrait aller trouver l’infirmière qui les avait aidés, tous les deux. Elle frissonna en regardant sa main tendue. Allait-il repartir dans son entêtement à l’aider ? Elle leva sa main. La main qui avait été blessée par sa propre arme. Il y avait une cicatrice nette et assez propre sur toute la longueur de sa paume. Elle laissa son geste en suspend, regardant sa blessure comme si elle la voyait la première fois, ce qui n’était pas le cas, car c’était sa bonne main, elle la voyait très souvent. Après une dizaine de secondes, Ealia posa sa petite main dans celle du Lord. Mais elle ne comptait pas attendre qu’il la guide, elle ferma légèrement ses doigts sur le tissu déjà mouillé et marcha vers le préau. Elle ne pouvait pas le laisser sous la pluie, lui, elle savait bien que cela l’ennuyait et Ealia savait qu’il ne bougerait pas tant qu’elle-même ne se serait pas à l’abri de l’averse.

Quand elle fut à l’abri, elle inspira longuement et siffla trois coups brefs consécutifs. Heleth reconnut rapidement le son et vint à sa rencontre. Ealia leva le bras à la hauteur de ses épaules et la chouette vint se poser délicatement sur la protection. Elle secoua ses plumes, envoyant de l’eau dans le visage d’Ealia qui aurait bien rit, si elle le pouvait. Un mal de tête la prit, assez puissant. Aleana s’était sans doute rendue compte de la situation. Mais l’apprentie-déesse ne voulait pas encore que démarrât une guerre verbale, comme leur dernière rencontre. Ealia ferma les yeux et cherchant dans sa bourse un cadavre de rat. Elle le lança au-dessus de la tête de l’oiseau. Celui-ci l’attrapa, manifestement content. Ealia lui gratta la tête. Elle était vraiment heureuse de l’avoir.

Elle se rendit compte qu’elle avait oublié le Lord, elle tourna la tête vers lui. Elle n’avait pas son carnet sur elle, évidement, elle ne pouvait pas savoir qu’elle avait rencontré quelqu’un ici. Elle se décida à parler, oubliant au mieux le mal de crâne lancinant.

-Bonjour… Vlad. …Fais… Ici ?

Zut, ça ne marchait toujours pas. Elle avait toujours cette sensation d’avoir perdu sa voix. La première phrase était assez réussie, le Lord avait juste été passé à la trappe, mais la deuxième phrase ne lui avait pas réussie. Elle baissa la tête en demandant d’un petit coup de bras à Heleth d’aller autre part. La chouette préféra se poser sur son épaule droite, se blottissant sur elle-même pour retrouver un peu de chaleur. Le mal de tête diminua un peu avant de ré-augmenter. Ealia rit intérieurement, Aleana avait vraiment peur de cet oiseau, même quand elle n’était pas aux commandes.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Ven 22 Fév 2013 - 22:04
Ealia pencha la tête une fois qu'il l'eut interpellée. Avait-elle compris ce qu'il lui avait dit ? Pourquoi penchait-elle la tête, en fait ? Ce n'était pas un geste normal et en temps que tel il devait avoir une signification.

À vrai dire, elle semblait se dire *Qu'est-ce qu'il me veut encore celui-là ?*, mais Vlad refusait de penser qu'elle pouvait avoir d'aussi méchantes pensées à son propos. Son visage était toujours aussi inexpressif et ça n'aidait pas à savoir ce qu'elle pensait, ce que par contre, son bracelet pouvait éventuellement faire. Même si cette camelote n'avait toujours rien senti pour le moment... Elle leva la main, qui avait été blessée la première fois prête à accepter le gant blanc tendu, mais elle arrêta son geste et Vlad ressentit son étonnement. Qui avait-il ? Il hésita à bouger la tête pour regarder autre chose que son visage, c'est-à-dire ce qui l'avait surprise, sur sa main, mais il se retint, ne voulant pas qu'elle retire sa petite main, gênée, ou quelque chose du genre. Après quelques secondes, elle attrapa son gant et avança sans se presser vers le préau.

Une fois à l'intérieur, elle siffla trois fois de suite. Sa chouette rappliqua aussitôt, sans doute pas mécontente d'échapper à la pluie. Ces oiseaux-là se cachent généralement en cas de pluie, ayant dur de se réchauffer, quitte à jeûner un jour ou deux. De toutes façons, les proies se cachant également par mauvais temps, cela ne servirait à rien de braver les éléments espérant se nourrir. Elle s'ébroua envoyant un peu plus d'eau sur Ealia. Puis Vlad, à travers son bracelet sentit un sentiment très fort, une rage intense, puissante, bravache, irréductible, celle, à n'en point douter, d'Aleana. Il ne fallait pas qu'elle revienne, il ne fallait pas qu'elle réutilise son pouvoir sur lui, mais que pouvait-il faire pour l'empêcher d'émerger ?

Elle en avait certainement une meilleure idée que lui et la mit à exécution, en envoyant un rat frais à son compagnon à plumes, qu'il ne se priva pas de l'engloutir, sans doute pas assez nourri par son amie qui ne semblait pas assez informé sur les rapaces et devait, malgré beaucoup de bonne volonté, mal s'y prendre avec lui. Il sentait les émotions de trois personnes à la fois : la chouette, très contente, Ealia, contente également et Aleana vraiment mécontente d'être enfermée, qui sait pourquoi elle n'arrivait pas à prendre le dessus, mais c'était tant mieux. Vu comment Ealia gratta la tête de la chouette, avec un brin de reconnaissance, il supposa qu'elle pouvait en être l'explication, raison de plus de prendre soin d'elle. Il devrait peut-être lui suggérer de chercher un livre à la bibliothèque qui serrait d'encore meilleur conseil que lui.

Alors qu'il réfléchissait se fiant aveuglement aux informations que lui transmettait son génial bracelet pour ne pas les mélanger et oubliant par moment de regarder Ealia, il entendit la voix de celle-ci, parlant toujours avec autant de difficultés :

- Bonjour… Vlad. …Fais… Ici ?

Que voulait-elle dire ? Elle le saluait, c'était certain, mais que disait-elle ensuite ? Faire était un verbe un peu trop universel pour tirer une conclusion immédiate. Elle pouvait demander de quoi était fait l'endroit, de quels matériaux étaient les murs, les piliers, le toit, etc. Mais elle demandait plus probablement ce qui l'amenait en ces lieux déserts. Il n'avait pas vraiment envie de le lui dire, ce n'est pas vraiment le genre de choses dont on se vante. Elle essaya de faire bouger sa chouette d'un mouvement de bras, mais celle-ci ne comprit pas vraiment et alla se percher sur son épaule. Vlad se demanda soudain où elle avait pu trouver une chouette apprivoisable dans le coin. Y avait-il une animalerie dans l'académie ? Sinon, comment avait-elle pu ne serais-ce qu'approcher d'une chouette sauvage, l'animal le moins docile et le plus craintif qui soit, si l'on met à part tous les animaux encore moins dociles et plus craintifs ?

Se décidant à ne lui dire que la vérité, pour ne pas s'en vouloir de lui mentir, il déclara, en essayant de ne pas trop différer de l'habituel Lord Vlad, celui qui pense autant au message qu'à comment dire le message pour avoir un maximum "la classe" :

- Je suis venu voir à quoi ressemble le port un peu plus loin, en vue de m'introduire sur le prochain vol, ou le suivant. J'ai quelque chose à faire dans le monde des hommes, seul de préférence. Enfin, j'ai fini, ce n'est pas très important.

J'ai fait des recherches, mais je n'ai rien trouvé dans les livres susceptible de t'aider avec Aleana. Tant que je n'aurai pas la cause exacte de son apparition, sans doute...


Oui, sans la cause de la création d'Aleana, il ne saurait pas que faire pour inverser le processus, comme il avait dit la fois précédente, ça ne sert à rien de retirer une dose de venin si l'on attrape pas le serpent qui le produit. Les livres en général, traitaient des moyens de soigner la schizophrénie à partir de ce qui avait pu la causer, comme par exemple, un trouble majeur dû à la découverte d'un secret de famille, le dépaysement subit à cause d'une déportation, la solitude d'un emprisonnement. Tout traitement mental, pour être efficace, doit d'abord passer par une psychanalyse, ou être fait à l'aveugle, ce qui peut donner de très mauvais résultats et pouvait, dans ce cas, mettre la vie d'Ealia en danger. Il n'en était pas question, pas deux fois !

Ne voulant pas la laisser reprendre sur le sujet alors qu'il n'y avait rien à en dire, il passa rapidement à autre chose :

- Tu ferais sans doute bien de te renseigner sur les rapaces... Enfin, puisque tu en as un... Ce sont des animaux fragiles, tu sais... Et je ne sais pas si l'infirmerie les soigne aussi...


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.


Dernière édition par Lord Vlad le Dim 10 Mar 2013 - 17:21, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Sam 23 Fév 2013 - 21:35
- Tu ferais sans doute bien de te renseigner sur les rapaces... Enfin, puisque tu en as un... Ce sont des animaux fragiles, tu sais... Et je ne sais pas si l'infirmerie les soigne aussi...

Vexation, c’était ce qu’elle avait ressenti en premier. Insinuait-il qu’elle n’en prenait pas soin ? Pourtant elle ne pensait pas. Sa cage était toujours propre, puisqu’elle se nettoyait toute seule, comme la nourriture qui était renouvelée en même temps, en plus de la nourriture que l’apprentie lui donnait, c’est-à-dire, des rats… et des cupcakes. De fait, Ealia s’était découvert une passion pour les cupcakes de toute sorte. D’ailleurs elle en avait toujours avec elle, si l’envie lui prenait d’en manger un. Elle regarda sa chouette. Elle était grosse, s’était une conséquence des gâteaux. Ealia reporta son attention sur le Lord. Comment pouvait-il penser cela ? Car elle mangeait à toute vitesse car la chouette était comme elle, une grosse gourmande, et maintenant une boulette de plume ? Impossible, il ne se fierait pas qu’à cela seulement. Ealia était sûre qu’il était bien plus réfléchi. Elle supposait qu’il pensait cela au fait qu’elle fît voler Heleth le jour, et qui plus est sous la pluie. La pluie, ce n’était pas prévu, mais oui, elle voulait qu’Heleth pût voler la journée, pour lui tenir compagnie, mais était-ce égoïste de sa part de lui demander ça ?

Elle baissa les yeux, voila qu’il lui avait embrouillé les idées ! Que faire que faire ? Elle ne pensait pas maltraiter Heleth. Et puis, des fois, elle avait plus l’impression que c’était l’oiseau qui l’avait pris en amitié, et pas l’inverse. Elle n’avait jamais été craintive, Ealia avait supposé que son côté très calme et silencieux de nature y avait contribué. Elle secoua la tête. C’était trop compliqué ! Et puis, si Heleth ne l’aimait pas, elle pouvait très bien s’en aller, elle était tout à fait libre ! Oui, parfaitement. Cela la soulagea. Et elle releva lentement la tête en regardant l’oiseau, son petit combat mental était terminé. Et cela lui donna envie d’un cupcake. Elle sortit la troisième bourse de son kimono et dénoua le cordon. A l’intérieur s’y trouvait cinq petits gâteaux. Deux à nappages roses, et trois blancs. Elle sortit un rose et mordit dedans avec envie. C’était tellement délicieux ! Elle remordit dedans en regardant le Lord qui n’avait pas bougé. Il n’avait pas intérêt à lui en demander, jamais elle ne le ferait. Soudain, Heleth réussit furtivement à arracher un morceau de la sucrerie, voilà qu’il s’y mettait ! Elle le regarda d’un air qui aurait pu être accusateur. Mais la chouette n’en fit rien et reprit un morceau d’un rapide coup de bec. Ealia soupira, tant pis.

Alors qu’elle abandonnait la bataille, elle se remit en tête les paroles qu’avait prononcées Vlad avant que la dernière phrase ne la pique. Il était donc venu ici pour faire du repérage, ça avait le mérite d’être honnête comme réponse, mais Ealia n’avait pas grand-chose à faire de sa réponse, sa question ayant été posée plus par politesse qu’autre chose. Sans étonnement, il n’avait rien trouvé pour résoudre le problème Aleana, cela la réjouit un peu. Mais c’était égoïste de penser ça. Et de toute manière, Ealia avait trouvé un moyen pour l’éloigner ; une chouette. Elle grelotta en finissant son cupcake. L’apprentie reporta son regard sur le Lord en se léchant les doigts.

- Débrouiller… seule… Heleth…

Fichu blocage ! Cela l’énervait ! Elle sortit un deuxième cupcake blanc et le mangea en trois bouchées. Ca la calmait bien de manger ! Elle regarda sa chouette visiblement mécontente de ne pas avoir pu en avoir un bout. Ealia haussa les épaules pour toute réponse. Plus de cupcake pour la boulette de plume, c’était décidé. Ealia grelotta encore une fois. Elle aurait préféré rester sous la pluie. Elle tourna la tête sur le côté pour regarder celle-ci tomber. Elle ne semblait pas encore vouloir s’arrêter. Dommage, elle sentait qu’Heleth ne voudrait pas retourner se mouiller. Elle tourna encore la tête pour regarder le Lord de son air toujours aussi neutre.

-Pas… trouver... moi… moyen.

C’était vraiment incompréhensible, mais c’était les seuls mots qui étaient sortis.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Mer 27 Fév 2013 - 19:12
Il venait de la vexer, son conseil était peut-être judicieux et il l'aurait été même si elle était une parfaite maîtresse, une façonnière hors-pair de nature, il vaut toujours mieux avoir d'autres avis, d'autres analyses plus scientifiques, l'expérience ne pouvant pas remplacer le savoir, et vice-versa. Mais ce sentiment ne persista pas, Lord Vlad, pour une fois, avait vu juste en pensant qu'elle était une fille gentille, qui voulait juste être normale, ressentir les choses comme tout le monde...

Elle avait les yeux baissés, le visage toujours aussi neutre, mais les émotions d'une personne confuse, une personne qui se torture l'esprit et cherche une solution d'une énigme... ce qui n'était qu'à peu de choses de la réalité. Elle secoua la tête, puis après un court instant de bonheur, elle la releva et sortit une bourse gonflée de son vêtement. Elle l'ouvrit sans tarder et en sortit... un cupcake rose ? Un de ces petits gâteaux dont seule la taille de l'estomac du consommateur peut restreindre la consommation, au grand dam des cuisiniers devant en faire en grande quantité pour peu d'argent en retour, et des pèses-personnes, évidement. Cela faisait une éternité que Vlad n'en avait pas mangé... en fait qu'il n'avait pas mangé tout cours, n'en ressentant tout simplement plus le besoin, un peu d'eau lui suffisant étrangement à rester sans fin ni soif. Elle en tous cas, ne s'en privait pas, elle flottait dans le bonheur et le calme en une seule bouchée, même si elle n'en laissait, malgré elle, rien paraître. Puis, par surprise, la chouette donna un coup de bec dans la pâtisserie et réussi à en gober un morceau. Ealia la regarda, mais cela ne l'empêcha pas de recommencer.

Les chouettes avaient tendance à goûter tout ce qui passait dans la main de leur maître... et à faire des intoxications alimentaires mortelles. Restait qu'à espérer que les chouettes de ce monde magiques avaient un système digestif différent et adapté aux cupcakes.

- Débrouiller… seule… Heleth…

Autant, ce qu'elle avait dit jusque là avait été des plus compréhensible, autant cela devenait difficile de capter ce qu'elle voulait dire. Heleth, ce ne pouvait être qu'un nom, peut-être celui de la chouette... Voulait-elle dire : "Tu dois te débrouiller seule Heleth." ? Mais dans ce cas, pourquoi le lui aurait-elle dit à lui ? En le regardant lui et en ayant donné un rat mort à sa chouette précédement. Alors que voulait-elle dire ? La réponse pouvait venir de la grammaire : qui était le sujet de la phrase ? Lui ? "Tu dois te débrouiller seul avec Heleth." ? Elle lui confierait son oiseau ? Pas possible... Elle ? "Je peux me débrouiller seule j'ai/avec Heleth" ? Peut-être, mais se débrouiller pour quoi ? La recherche ? C'était sympa, de dénigrer ainsi son conseil... Mais... si c'était avec Aleana ? C'est vrai que c'était peut-être cette chouette, la solution qu'il avait tant cherché. Ou plutôt, cette chouette lui donnant une relation constante avec un être vivant bien réel, rendait moins utile l'émulation de sentiment qu'elle n'arrivait pas à exprimer en la personne d'Aleana, selon les bouquins... Qui avaient trop vite fait de l'envoyer à l'asile. C'est pour ça qu'il avait toujours détesté les psychologues.

Elle retourna la tête vers lui, après avoir mangé un autre cupcake alors qu'il était plongé dans le déchiffrage de ses paroles et déclara :

- Pas… trouver... moi… moyen.

Ça devenait de pire en pire, de moins en moins compréhensible... Bon, encore une fois, qui étais le sujet ? - Tu n'as pas à trouver un moyen pour moi. ? Ça se tenait... Je n'ai pas trouvé, moi (non-plus) de moyen. ? Ça se tenait aussi... Mais de moyen de quoi ? Calmer sa deuxième personnalité ou le débarrasser de son masque ? Ah, voilà qu'elle pouvait très possiblement avoir dit quatre choses différentes dans la même phrase... Il décida donc pour se simplifier la tâche, que toutes ces possibilités étaient valables et donc vraies... Et qu'elle venait volontairement de dire quatre phrases en une. Au passage, il décida qu'on était jeudi pour ne plus se poser la question plus tard dans la journée.

Il avait un autre secret que la raison de sa présence à lui confier, un secret bien plus important, qu'il serait malhonnête de ne pas lui dire et qui faciliterait grandement la communication avec elle : l'effet de son bracelet. Son génialissime bracelet qu'il avait volé à un lutin lors de la drôle de tombola gratuite de l'académie. Lutin qui avait d'ailleurs fini dans la gueule du monstre qui gardait l'entrée. Un châtiment bien mérité.

- Ealia... même si je n'ai pas de solution pour Aleana, j'ai trouvé un moyen pour faciliter la communication, du moins entre nous... Il releva sa manche pour lui faire voir ce qui semblait être une breloque, un bibelot. ça me permet de sentir les émotions qui se dégagent d'une personne, comme la colère ou la tranquillité. J'ai beaucoup plus façile de te comprendre et je peux même sentir la colère d'Aleana par moments.

Voilà qui était dit...

Il la voyait encore greloter... que pouvait-il faire pour la réchauffer, tout en restant correct, évidemment. Pas question, par exemple, de la réchauffer par friction, car cela impliquerait de lui enlever son kinomo... Quoi que, sans l'enlever, il n'arriverait pas à grand chose, le tissus était trempé, il la gardait au froid et à moins d'un système de chauffage pouvant libérer des milliers de calories, il ne pourrait rien faire. Et pas que ça le dérangerais, mais elle sans un peu plus et il ne voulait pas compromettre leur amitié. Il lui fallait réfléchir... La chaleur provenait de l'agitation des molécules, de l'énergie calorifique, créée par des réactions chimiques telles que la respiration. Les seules sources étaient son corps et celui d'Ealia. Ses vêtement à moitié secs pouvaient encore bien retenir la chaleur, mais les seules parties qu'il pouvait retirer en restant décent étaient le veston et les gants. Pas très utile de les lui prêter, puisqu'elle n'avait rien, ou pas grand chose pour couvrir ses jambes. Pas très utile non-plus de la réchauffer à la chaleur de son corps, du moins, pas sans enlever l'humide tissus qui lui collait à la peau, clarifiant ses formes trop souvent cachées.

Oh, voilà qu'il repartait là dessus... Il soupira un coup, détestant mentalement son impuissance face à l'élément aquatique et à court d'alternatives, demanda directement à Ealia ce qu'elle acceptait qu'il fasse :

- Écoute, je n'aime pas te voir avoir froid, si je peux faire quelque chose pour te réchauffer...


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.


Dernière édition par Lord Vlad le Dim 10 Mar 2013 - 17:21, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Mar 5 Mar 2013 - 18:48
Ealia regarda la breloque tourner autour du poignet du Lord. Elle s’étonnait de ne pas l’avoir remarqué avant, il se voyait assez aisément avec ce costume. C’était donc cela, Ealia avait remarqué qu’il semblait comprendre un peu mieux ce qu’elle ressentait. Ce n’était donc pas qu’une impression. Mais, même si cela était rassurant aux premiers abords, n’était-ce pas un peu étrange que lui puisse ressentir ses émotions alors qu’elle ne pouvait pas voir les siennes ?

Quand bien même il savait parler, une personne normale pouvait aisément cacher ses émotions dans sa voix ou son expression, et même en simuler. Alors qu’elle était un peu mise à nue, il pouvait lire en elle. Elle qui ne dissimulait pas ses émotions, et elle ne pouvait pas, même en essayant, dissimuler toute ses émotions. Elle baissa la tête, quelle émotion ressentait-elle là ? Elle ne savait pas, de la gêne ? De la jalousie ? Elle-même ne le savait pas, c’était frustrant en tout cas, ça, elle en était sûre.

Elle le regarda encore, puis le bracelet qui ressortait tellement maintenant. Pouvait-elle lui faire comprendre qu’elle trouvait cela un peu injuste ? Y avait-il une émotion qui y correspondait ? Est-ce qu’il pouvait désactiver les effets de son bracelet volontairement ? Trop de question se bousculait dans sa tête, c’était trop, et elle décida de les laisser toute de côté avant qu’Aleana ne saisisse l’opportunité, et qu’elle envoyât valser d’un coup de poing en hurlant le pauvre Heleth. Quoique, ils commenceraient peut-être à se battre. Elle fixa le Lord, était-il en train d’analyser ce qu’elle ressentait à ce moment-là ? Analysait-il toujours tous ses faits et gestes pour la comprendre un minimum ? Stop, fini les questions, elle ne pouvait pas s’en poser de trop, autant ne pas réfléchir trop, c’était mauvais pour sa santé mentale. D’ailleurs, il avait encore souligné le fait qu’il n’avait rien trouvé sur sa « maladie ». Mais qu’y avait-il à chercher ? Elle avait contracté une sorte de schizophrénie à la double personnalité haineuse. Dans son temps, cette maladie n’était pas soignée, personne ne pouvait y remédier. Mais peut-être y avait-il un moyen ici, dans l’académie des dieux.

Elle poussa tout ça dans un placard pour ne plus voir ses questions et se recentra sur le Lord et la phrase qu’il avait prononcée… Il y a quelques secondes probablement. Il ne supportait pas la voir frissonner, dommage pour lui, elle ne pouvait pas s’en empêcher ! Elle n’avait pas de moyen de se réchauffer dans ce préau. Elle baissa la tête pour décoller son kimono au niveau de sa poitrine dans un bruit de succion. C’était comme si elle avait plongé dans un lac. Elle leva son bras alourdi par le poids de son vêtement mouillé puis le laissa retombé mollement le long de sa taille. Elle retourna le visage vers Vlad en haussant les épaules.

-Pas… idée…

Elle regarda sa main à la grosse cicatrice, elle savait maintenant qu’il allait réfléchir sur ce qu’elle avait dit pour réussir interpréter le mieux ce qu’elle avait essayé de dire, elle voulait un peu passer le temps. Sa cicatrice l’intriguait, elle n’en avait jamais eu aucune. De son vivant, elle était confinée chez elle sans jamais pouvoir sortir, par prudence lui disait-on. C’était donc sa première réelle blessure qui finissait par une cicatrice. Elle passa son doigt le long de la marque blanche pour passer le temps. Elle grelotta encore, cela l’amusa pour une curieuse raison. Elle releva la tête sans enlever son doigt de son ex-blessure pour voir s’il avait terminé son analyse, et peut-être trouvé un moyen de la réchauffer. Même si, personnellement, elle pouvait bien rester comme ça, mais cette pensée était trop égoïste.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Dim 10 Mar 2013 - 17:19
__Ce jeudi matin-là, il aurait dû penser à prendre un essuie avec lui, même s'il n'avait théoriquement aucune raison d'y avoir pensé, au cas où une rencontre improbable de ce genre arrivait. Ealia avait froid et il lui était impossible de savoir si ça l'affectait particulièrement ou si elle s'en fichait éperdument, la sensation de froid n'étant pas une émotion et donc pas perceptible par lui. Ce qu'il avait sentit par avant l'avait un peu inquiété. Un véritable tempête d'émotions étaient passées par la tête d'Ealia, passant de l'inquiétude à la confusion, à d'autres sentiments sur lesquels il ne savait pas mettre des mots. Ce bracelet avait causé tout ça dans la tête d'Ealia. Était-ce une si bonne idée de lui en parler, finalement ? Tant pis si ce n'était pas le cas, c'était fait, si ça la dérangeais, il ne lui resterait plus qu'à l'enlever.

__Il devait encore trouver un moyen de la réchauffer, car, après la tempête mentale qui s'était brusquement interrompue, elle avait décollé son kimono au niveau de la poitrine, un geste simple effectué sans le moindre changement sur son visage et pourtant un geste qui fit chaud au coeur de Vlad, un acte de résistance contre la pluie et le froid, à la fois pudique et inutile, ce simple geste lui fit penser qu'il avait raison, qu'il ne pouvait en être autrement. Elle le regarda et en haussant les épaules elle déclara :

- Pas… idée…

__Alors elle n'avait pas non-plus d'idée de comment se réchauffer, elle regardait sa main avec insistance, une nouvelle fois, cela devait l'obséder, vu que ce c'était la seconde fois en moins de cinq minutes qu'elle la fixait ainsi. Il ne fut pas surpris qu'elle passe son doigt dessus, comme pour vérifier une énième fois la réalité de cette trace irréversible d'un corps meurtri. Puis Vlad sentit un peu d'amusement... qu'est-ce qui la faisait rire intérieurement ? L'impossibilité de répondre à cette question le finit de le convaincre que son bracelet n'était pas infaillible, surtout avec elle. C'était peut-être ce qu'elle avait de plus que les autres : quels que soient les moyens mis en place, quels que soient les objets magiques, les thèses de psychologie, les suppositions, etc., son esprit restait impénétrable, on ne pouvait que savoir vaguement ce qu'elle voulait dire et encore, il fallait bien réfléchir. C'était presque du masochisme mental de s'intéresser à elle.

__Vlad remarqua soudain que la pluie avait à peu près cessé, que seules quelques rares gouttes avaient le courage de faire le grand saut depuis leur douillette couverture nuageuse pour venir se salir sur le sol boueux. Les pauvres, que des effets climatiques forçaient ainsi à se suicider. Il ne les vengerai pas. Elles avaient fait l'erreur de donner froid à Ealia, sa chère amie, elles ne méritaient pas son attention. D'ailleurs comment faire pour débarrasser le kinomo de cette dernière de tous ce monoxyde de dihidrogène. Pas qu'elle soit membre du club littéraire disparu des hydropathes, ni des vrais hydropathes, que l'eau rendait vraiment malade, paix à leur âme errant sans doute encore dans le néant d'où Deus l'avait tiré, mais ce froid, apprenti-dieu ou pas, aurait rendu malade n'importe qui.

__Si la pluie avait cessé, son problème principal, d'être bloqué dans ce préau, était résolu. Ses possibilités étaient donc élargies et s'il ne pouvait la réchauffer là, il avait une climatisation dans sa chambre, installée à défaut de fenêtre, comme seul moyen de ne pas tuer l'occupant par asphyxie. Mais y seraient-ils à temps pour ne pas être trempés par la prochaine averse ? Rien de moins sûr... Peut-être en courant... Mais il n'avait jamais vu Ealia courir et sa tenue était des moins adaptées à cela... Mais il pouvait la porter sans problème, elle était vraiment très légère et son entraînement quotidien avait bien assez augmenté sa force et sa résistance pour qu'il puisse faire ce genre de trajets. Restaient deux problèmes : Aleana et la chouette. La première, dans ce genre de cas, pouvait intervenir et poser des problèmes de manière totalement imprévisible, c'est pour ça que la seconde était un problème, si elle était en effet la solution, si elle empêchait Aleana de resurgir, en portant Ealia et en courant, il la forcerait plus ou moins à les suivre de loin, en volant d'un perchoir à un autre sur leur chemin ou devant eux et cela pouvait devenir risqué. Puis, valait-il mieux la prévenir de ce qu'il comptait faire, ou la surprendre ? Qu'est-ce qui risquait le plus de faire intervenir son autre personnalité ? Il ne pouvait pas le savoir, alors, trop embarrassé pour parler, il choisit la seconde option.

__Il vit qu'elle levait doucement la tête, mais si elle le voyait, l'effet de surprise n'allait pas vraiment opérer. Il lui restait une dizaine de seconde d'invisibilité qu'il utilisa pour se glisser derrière elle sans qu'elle ne le remarque. Ce ne fut pas de la même efficacité sur la chouette qui, une fois qu'il réapparu derrière elle, fit pivoter sa tête comme seul ces rapaces peuvent le faire, mais trop tard pour avertir Ealia du potentiel danger qu'il ne représentait de toute façon pas. Déjà il se baissait et par deux prises simultanées au genoux et dans le haut du dos, la souleva en "princess carry", comme disaient les anglais. Étonnamment, la chouette réussit, jusque-là, à garder un semblant d'équilibre, et en se plaçant plus en avant sur l'épaule d'Ealia, elle réussit à se tenir droite.

Il cru tout de même bon de ne pas laisser la jeune fille complètement hors de propos et de la rassurer très vaguement :

- Je t'expliquerai plus tard, mais là il faut qu'on se dépêche.


[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
Anonymous
Invité
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Mar 12 Mar 2013 - 16:10
Quand l'apprentie-déesse avait relevé la tête, elle fut surprise de voir que plus personne ne se trouvait dans son champ de vision. Dès que l'information arriva à son cerveau, les pensées pessimistes se bousculèrent dans sa tête. Était-il parti le plus vite possible car il avait compris qu'il ne pouvait rien faire pour elle? Ou alors avait-il décidé de repartir seul se réchauffer quelque part, la laissant là? Ce n'était pas son genre pourtant! Non, en fait elle n'en savait rien, elle ne le connaissait pas si bien que ça. Elle ne savait pas ce qu'il pensait, elle pouvait seulement dire sur lui qu'il était assez protecteur et un peu fou, ça se limitait à ça.

Encore une fois, ses pensées n'ont pas pu s'emmêler dans sa tête car elle se sentit décoller du sol. Son coeur fit un bond dans sa poitrine, elle sentait des mains sur ses jambes et dans son dos. Elle frissonna. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la touche. De son vivant, on évitait de la toucher, par peur avait-elle supposé. Quoiqu'il en soit, elle voulu se débattre pour qu'on la lâche, car elle était bien trop mal à l'aise. Mais en tournant la tête vers son kidnappeur, elle cessa de bouger pour regarder de ses grands yeux rouges inexpressifs le Lord. Elle tiqua, pourquoi l'avait-elle pris comme dans les histoires que lui racontait sa mère? C'était étrange, mais d'ailleurs, pourquoi l'avoir pris dans ses bras tout court? Heleth s'agita, mais ne voulant pas quitter son amie, il s'accrocha et finit blottit contre sa poitrine. Ealia ne détachait pas son regard du Lord, elle était complètement larguée sur ses agissements. Malgré ça, ses bras se refermèrent sur les plumes de la chouette qui se broncha pas vraiment, juste un peu.

L'apprentie-déesse put voir dans son champs de vision que la pluie commençait à se calmer, c'était pas mal, elle pourrait rentrer dans sa chambre. Mais pourtant, Vlad ne l'entendait pas de cette oreille et à petit trop, traversait le préau avec une étonnante facilité. Était-elle si légère que ça? Il n'avait pas l'air très musclé, ou peut-être que si, elle ne pouvait pas le savoir, tout son corps était recouvert de vêtement. D'ailleurs, elle remarqua sous le rayon du timide soleil qui revenait après la pluie que le tissu blanc de son kimono collait à sa peau et laissait voir un peu cette peau. Elle détacha son regard du Vlad pour voir si cela se voyait vraiment fort. Et malheureusement, assez oui, elle serra Heleth contre elle pour cacher ça. Pourquoi le soleil faisait-il ça? Il était vrai qu'il faisait sombre quand la pluie tombait, mais maintenant que la lumière était revenue, le tissu semblait presque transparent sans l'être complètement. Elle releva la tête pour regarder le soleil, il envoyait ses rayons dorés à travers un petit trou dans les nuages, avec un peu de chance, il allait repartir derrière les boules de coton grisâtre.

Ou allait-il l'emmener? La pluie était terminée, elle pouvait repartir seule dans sa chambre maintenant. Elle voulait se changer quand même, alors où l'amenait-il. Sa phrase pseudo-explicative ne l'avait pas aidé du tout. Il fallait se dépêcher, mais pourquoi? Elle regardait autour d'elle curieusement, mais ne voyait vraiment pas où il voulait aller. Elle nageait dans l'incompréhension totale et cela avait maintenant tendance à l'énerver. Elle voulait savoir, bien sûr elle ne se débâtait pas, se contentant de fixe un point fixe sans bouger. Elle frissonnait quelque fois, mais déjà les bras de Vlad la réchauffaient un petit peu. D'ailleurs, elle eut presque envie de dormir, le léger ballottement la berçait. Mais elle résista, même si sa tête bascula sur le torse du Lord et ses yeux se fermèrent à moitié. Non, elle ne voulait pas dormir, elle voulait savoir le chemin qu'il prenait. Qui sait? Il s'était peut-être rapproché d'elle uniquement pour la kidnapper et la tuer autant de fois qu'il voudrait, ou peut-être réduire son corps en cendre. Elle chassa ses idées noires, non, le Lord ne ferait jamais ça! Il avait été si gentil avec elle depuis leur rencontre au marché. Il avait pris la peine de faire des recherches pour l'aider, même si elle trouvait que c'était une mauvaise idée. Non, il ne ferait jamais rien de tel, elle lui faisait confiance. Ealia se força à garder les yeux ouverts.

-Où... emmener, dit-elle d'une voix encore plus faible que d'habitude, luttant contre la sieste dans un berceau humain, chauffé en plus de ça.
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue15/30On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (15/30)
Expériences :
On est si bien à découvert [PV Ealia] Left_bar_bleue4355/2000On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty_bar_bleue  (4355/2000)
Votre domaine: La discrétion
Lord Vlad
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Jeu 14 Mar 2013 - 19:30
__De la surprise, de la déception, il avait fait la même erreur de disparaître et elle avait senti la même chose, c'était une chance qu'Aleana n'aie pas réussi à venir et tous les remerciements étaient sans doutes à adresser à la chouette. D'ailleurs, la jeune fille ressentit de l'espoir, juste avant qu'il la saisisse. Elle fut très surprise également quand elle se sentit soulevée, paniqua même un peu, mais elle se calma très vite, peut-être après s'être rendue compte de ce qui se passait et de qui la kidnappait.

__Elle prit la chouette dans ses bras et la serra contre elle, sans l'empêcher de respirer, manifestement, puisqu'il sentit à travers son bracelet, son bien-être. Il avait du mal à croire que cette chouette était un animal normal, il avait même pensé, sans pouvoir le vérifié, qu'elle devait être elle-même la résurrection sous une autre forme, d'un être humain. Ou il avait assez mal saisi la psychologie animale et ce genre de comportements affectifs avec les humains étaient tout à fait normaux. Puis une chouette qui tente de voler des morceau de cupcake, ce n'est forcément pas normal, puisque c'était susceptible de la tuer.

__Ses vêtements trempés transféraient leur humidité aux siens, sa chemise était déjà mouillée sur les bras, mais cela lui importait peu, puisqu'il serait bientôt dans sa chambre et que de toutes façons, il avait des vêtements prêts à être portés, dans sa chambre... En y repensant, ce n'était pas une si bonne idée que ça de la réchauffer avec la climatisation de sa chambre : ce n'était pas assez rapide, l'humidité aurait vie fait de la rendre malade et certains ne supportaient pas le chauffage. Il avait une petite salle de douche dans sa chambre, mais il doutait qu'elle accepte de l'utiliser le temps que son kinomo, qui était une sacrée pièce de tissus sèche à proximité de la sortie d'air chaud mise au maximum, ce qui représentait, pas moins de dix minutes, et encore, il était optimiste. Soudain, il pensa que elle ne dormait sans doute pas dehors, qu'elle avait sans doute une chambre, elle aussi, des vêtements pour se changer, elle aussi, mais peut-être pas de sanitaire aussi complet, il avait entendu beaucoup d'élèves dire qu'ils devaient utiliser des douches communes et pour peu qu'elle aie une colocataire qui passe le temps en se lavant, elle ne pourrait pas l'utiliser. Les chambres étaient plus étranges les unes que les autres et réunissaient souvent des gens au pouvoirs en adéquation avec l'ambiance crée par le designer, par exemple, dans la sienne, il y avait uniquement des gens qui aimaient vivre dans l'ombre : Hank, qui savait la moduler pour en faire des mains tangibles, Alban, dieu cannibalisme qui n'aimait manifestement pas la compagnie des gens normaux et qui s'habillait en noir, un type nommé Haiko, qu'il n'avait pas encore croisé et lui, qui aimait le calme et avait besoin d'un endroit très sombre pour avoir le sommeil tranquille.

__Vlad avait un peu peur de la regarder : il la sentait gênée, assez fort même. Un des désavantages du bracelet, c'est qu'il ne faisait pas que faire comprendre les émotions, il les faisait comprendre par empathie, ce qui impliquait que l'on les sente aussi. C'était fortement amoindrit et souvent, comme sans le contexte, une émotion ne se suffit pas à elle-même, elle n'était qu'un fond de sentiment que l'on pouvait librement analyser. Mais dans certains cas, comme en sentant la colère de l'adversaire pendant un combat, il pouvait augmenter sa propre colère et assez rapidement s'emporter. Dans ce cas c'était un peu la même chose : il était déjà un peu gêné de prendre une fille dans ses bras, surtout celle-là, mais cela ne faisait qu'amplifier. Il croyait en plus deviner pourquoi : son vêtement était blanc et Vlad se souvenait que sous ces vêtement-là, on ne portait pas de sous-vêtements. Quand il faisait sombre, cela ne gênait pas trop, mais quand le soleil montrait ainsi le bout de son astre, il devenait sans doute un peu transparent.

__Heureusement et malheureusement, cela n'allait pas durer : poussés par le vent, de nouveaux nuages noir ébène pointaient déjà à l'horizon. Ils allaient assombrir le ciel, mais en contrepartie, ils allaient sans doute se déverser sur eux, s'il ne se dépêchait pas de rejoindre le dortoir. Il marchait déjà vite, mais à cette pensée, il pressa encore plus le pas, sans pour autant courir, pour ne pas ballotter Ealia dans tous les sens. Mais les dortoirs étant de l'autre côté de l'académie et ne pouvant se permettre de croiser personne, car il ne voulait pas que quiconque la voie ainsi, pas même lui à qui une petite voix chuchotait *Regarde ! Regarde ! Regarde, tu ne risques rien, elle est déjà dans tes bras.*. Il faisait donc un petit détour en longeant le mur d'enceinte. En outre, il avait à peu près quinze minutes pour y être, grand maximum.

__Elle appuya sa tête à son torse et par réflexe, il ne put s'empêcher de la regarder : elle avait le visage aussi neutre que toujours, les yeux plus clos que d'habitude et Vlad ne sentait plus tant de gêne que de somnolence. Il rougit sous son masque, voilà qu'il écoutait la petite voix, la mauvaise conscience, quelle honte... et quelle beauté... Il releva vite la tête, craignant à la fois qu'elle le voie la regarder et de heurter un mur.

- Où... emmener, demanda-t-elle, presque trop bas pour qu'il l'entende.

__Alors elle n'était pas rassurée ? Dommage, il allait devoir fournir une réponse de plus et risquer de faire braver à Aleana les limites que la chouette lui imposait. Il suffisait qu'elle pense qu'il voulait profiter de son corps et elle était capable de beaucoup de choses pour l'en empêcher, même si cela n'avait rien de compliqué puisque c'était déjà faux à la base. Il était à exclure qu'il l'emmenait dans "sa chambre", car si elle comprenait par là qu'il l'emmenait dans la chambre où il résidait, elle aurait vite fait d'arriver à la mauvaise conclusion redoutée et que si elle comprenait que c'était sa chambre à elle, elle risquait alors de faire des suppositions sur la manière dont il avait appris son emplacement, forcément fausses. Il se contenta de soupirer :

- Juste à l'internat, ne t'en fait pas, je fais un petit détour pour éviter la foule que le soleil pourrait faire sortir.

__Ils sortirent de derrière un bâtiment et il ajouta :

- C'est là-bas, enfin, l'entrée de derrière...

__Une goutte tomba juste devant lui, puis une autre et encore une autre... Sans un mot, il sprinta vers la porte qui était à plus ou moins cent mètres en essayant et ce n'est vraiment pas facile, de ne pas trop faire bouger Ealia et sa chouette qui semblait toujours apprécier le petit voyage. Sans s'en rendre compte, il battit son record de temps au 100 m. Heureusement, la porte s'ouvrait vers l'intérieur et en la poussant de l'épaule, il eu la bonne surprise de la sentir s'ouvrir : elle était restée entrouverte à cause d'un caillou bloqué dans l'encadrement de la porte.

- Voilà *halètement* Ici on devrait trouver un moyen de te réchauffer..., dit-il en respirant lourdement après l'avoir délicatement posée sur le sol, mais en gardant une main sur son dos pour ne pas la perdre dans la pénombre ambiante.



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♠ Petits messages : 1682
Deus
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] - Ven 26 Avr 2013 - 15:34
Il me semble que Lord a un niveau plus élevé que celui d'Ealia, cependant vous parvenez à écrire un beau rp ensemble et Lord tire Ealia vers le haut. Je tiens à dire également que le codage de Lord est très agréable et représente bien son personnage (noir et blanc).
Une astuce : supprimez vos commentaires hors rp avant la clôture, ou vous ne pourrez plus jamais les enlever.

Lord Vlad : 515 xps
Ealia Vaylond : 405 xps

Xps attribués : Oui

Contenu sponsorisé
On est si bien à découvert [PV Ealia] Empty
Re: On est si bien à découvert [PV Ealia] -
On est si bien à découvert [PV Ealia]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page