Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl]

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Dim 3 Fév 2013 - 15:47

La brise était fraîche. Le soleil était levé depuis quelques temps déjà et cette brise maritime caressait les cheveux du géant au regard perçant. En effet, Vyhdôsa marchait le long d'une route rocailleuse et légèrement abîmé à certains endroits. Ses sandales lui assuraient un confort plutôt raisonnable, meilleur que si il était resté pieds nus comme au début de son épopée. Que d'incroyables aventures qu'il lui était arrivé à cet ancien esclave. La dernière en date ? Une mission qu'il avait effectué avec Mjolnir Titania, une connaissance du directeur appelé Isanagi Tensho. Elle lui avait semblé étrange, avec sa longue pipe et son comportement de "couguar" mais bon, finalement, ils s'en étaient sortit. Sorti même si le Volraven s'était échappé bien esquinté de leurs confrontations. Les énigmes qu'on lui avait posées n'avaient encore eut aucunes réponses et c'était bien pour ça qu'il se rendait à ce port. Pour quelle destination ? Il ne le savait pas encore, la seule chose qui comptait pour lui à ce moment était de se vider l'esprit, la tête, de ne plus s'encombrer durant un instant de tout ça. Un élève lui avait conseiller de faire un tour dans le monde des humains, que ça lui ferait du changement de voir autre chose que les murs trop divins de l'Académie. Oui retourner en quelques sortes à la nature, non pas que l'Académie soit pour lui une prison mais bon.

Ainsi il continuait sa marche rigoureuse vers le port. Et déjà il voyait le fier bateau qui s'annonçait dans les airs. Grand, de bois, impressionnant avec ses voiles blanchâtres. Il y avait bien des ports en Egypte où les marchandises circulaient en abondance sur des navires de bonnes tailles mais il n'en avait jamais vu de tel. Néanmoins cette vue lui rappelait ses travaux forcés dans les galères, à ramer sous les coups de fouets plus rudes les uns que les autres, à cette pensée, il secoua nerveusement sa tête. Bien ! Le port était tout proche, il ne fallait pas qu'il soit sentimental, ce n'était normalement pas son genre. Il rencontra un portail de bonnes tailles avec deux gardes placés en avant postes. Ceux-ci le laissaient passer en se rendant compte que c'était un apprenti-Dieu. Ce n'était pas plus mal.

La route auparavant rocailleuse laissait à présent place à de belles dalles finement ciselés. Quelques marchands exposant leurs poissons, quelques villageois se promenant selon leurs envies, c'était vraiment étrange comme port. Bien, commençons par rechercher la direction du navire car c'était bien beau de le voir comme ça mais pour l'atteindre c'était autre chose. Il finissait par s'attarder devant un panneau en forme de flèche et d'où quelques lettres manuscrites s'exposaient fièrement. Seul bémol pour le géant, c'est qu'il ne savait pas lire. Il se frotta alors le menton de sa grosse paluche cornée et tentait de réfléchir, presque en vain, à ce qu'il y était écrit.
Invité
avatar
Invité
L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Dim 3 Fév 2013 - 18:28
Vie à remous encore et encore, depuis son arrivé à l'académie, Hank ne cesse de revoir sa vie passé, même si Deus, ce Dieu des dieux qui lui a offert une nouvelle vie, il ne perd rien de ce qu'il a vécu, chaque pas lui rappelle les siens pour fuir ceux qui l'ont crée : un super-soldat. Ne se souvenant plus du tout ce qu'il a eu avant son réveil dans sa chambre son corps est il le même qu'il a eu avant ou l'ont il changé ? Il ne le sait pas lui même.
Il marchait dans l'académie, perdu dans ses pensés, ses deux armes rangées, il ne sait pas où aller, après une vie à fuir dans tous les sens son sens de l'orientation est des plus médiocres mais si il doit se trouver une cachette, il est parfait pour ça.
Marchant encore cette fois ci sur un terrain qui varie entre la terre et la pierre, il arrivait à marcher et courir sur quasi sur toute les surfaces sans problèmes car il est habitué à ça, courir sur toutes les surfaces pour fuir, c'était quotidien pour lui. Mais maintenant, il est accepeté tel qu'il est même si n'a encore jamais ce qu'il est vraiment, tout ce qu'il reste de son ancienne : une épée, un Glock et un tatouage sur le bras avec "154" dessus, il était le 154eme essais et sans doute le plus réussi mais selon lui, il était un échec.
Sans se soucier de la distance qu'il parcourait, le voici en face d'un portail gardé mais qui s'ouvre à son arrivé, il ne sait pas pourquoi mais il continu son chemin et il tombe sur un port, il en a vu certes mais de vitesse car toujours poursuivis, ils voyait les marchands étalés les marchandises et crié avec une forte voix que leur prix sont les meilleurs et autres blabla.
Son acoutrement ne semblait déranger personne presque il passerait invisible au autres, même son mètre 90 laisse indifférent les autres personnes, puis il voit quelqu'un avec un accoutrement bizarre, pas aussi bizarre que le sien mais celui ci à comme une tenue d'esclave, ceux qui ont servi dans les constructions égyptiennes de grandes tailles mais ce géant car il est grand, semblai bloqué sur quelque chose, en même temps c'est un esclave donc pas de culture ou de connaissance dans la lecture. Il s'approchait de lui afin de voir sur quoi il bûchait.


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Dim 3 Fév 2013 - 20:30
Un vent frais. C'est la première chose qu'elle nota ce matin-là. Le soleil n'était debout depuis bien longtemps mais les yeux de la jeune fille étaient parfaitement ouverts. La fenêtre de la chambre ouverte sur sa peau nacrée offerte en cadeau aux premiers rayons de l'astre diurne, elle laisse la brise faire s'envoler ses mèches sombres avant de les laisser retomber mollement dans son dos. Ce sera une belle journée. Elle le sait, elle le sent. Déjà, elle se détourne de la fenêtre pour venir s'habiller rapidement. Elle ne met pas longtemps avant d'être fin prête et elle profite une nouvelle fois de la fraicheur extérieur avant de fermer la fenêtre. Aujourd'hui, il fait trop beau pour rester enfermer dans l'Académie. Alors, elle saisit ses armes d'un geste souple, calme. Son arc est déjà calé sur son dos avec son carquois, son kriss revenu prendre sa place contre son mollet.

Déjà, la voilà sortie des bâtiments et elle reste quelques secondes immobile, simplement à profiter de la caresse du vent et du soleil sur sa peau. Elle ressent encore ses présences proches mais maintenant, elle sait ce qu'elles sont. Ses yeux croisent les vols de moineaux qui en s'approchant d'elle lui laisse se sentiment de se sentir épier mais elle sourit. Tout est calme. Ses pieds se remettent en marche tandis qu'elle longe les divers bâtiments de l'Académie. Bon, elle n'a pas envie de retourner se perdre en forêt aujourd'hui mais il y a encore de nombreux endroits qu'elle n'avait pas prit le temps d'explorer alors c'était l'occasion où jamais.

A force de déambuler ainsi, elle arriva devant le préau. Ce lieu était censé relié l'Académie au port qui leur permettait de rejoindre le monde des humains. Son monde. Non, son Ex-monde pour être exacte, celui de son vivant. Un instant, la nostalgie l'envahit. Si ce que Calliste lui avait dit était vrai, le monde avait continué à tourné sans elle depuis sa mort. Mais qu'est-ce qui le lui prouvait finalement? Non pas qu'elle n'ai pas confiance dans les paroles de l'infirmière mais il ne coutait rien de vérifier par soi-même. Ainsi, elle serait définitivement fixée sur les choses. C'est donc d'un pas résolu qu'elle suivit le chemin qui la mena sans risque de se perdre devant une imposante grille gardée qui pourtant s'ouvrit devant elle sans même qu'elle n'ai à ralentir.

Mais déjà, son regard était absorbés par ses immenses voiles blanches qu'elle voyait apparaitre au loin. A croire qu'elle se disputait la place avec les nuages dans le ciel. Il n'y avait pas de doute, il s'agissait forcément d'un bateau mais une telle embarcation pouvait-elle réellement existé? Les pirogues de son peuple lui paraissait soudain bien insignifiantes devant la majesté d'une telle construction. D'ailleurs, son regard semblait incapable de se détacher de l'imposante stature de bois de ce véritable monument marin. Elle ne s'était pas rendue compte qu'elle avait continué à avancer, à pas lents et égaux sur le dallage maintenant fin et régulier du port, complètement absorbée par la contemplation de ce navire qu'elle jugeait impossible d'exister réellement. pourtant, les prodiges ne devraient plus l'étonner. N'était-elle pas morte et revenue à la vie? Elle en était là de ses réflexions lorsqu'elle heurta sans violence quelqu'un. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits.

"- Je vous prie de bien vouloir m'excuser, je ne vous avais pas vu. J'avais l'esprit un peu ailleurs."

Elle s'inclina respectueusement avant de relever le regard sur la personne qu'elle venait de déranger. Un géant. Ce fut le seul mot qui lui vint à l'esprit. Et à ses côtés, un homme à l'allure étrange qu'elle ne saurait décrire. Eh bien, la prochaine fois, elle regarderait où elle mettrait les pieds, ça lui éviterait ce genre de surprise.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Lun 4 Fév 2013 - 14:14

Fronçant ses larges sourcils, sa main frottait encore plus énergiquement son menton. Même s'il tentait de comprendre, il n'y arrivait pas et s'en était plus que casse-bonbon. Oui, la littérature n'était qu'accessible aux nobles, alors les esclaves, ces êtres situés au plus bas de l'échelle humaine, on s'en foutait complètement. Son regard perçant balayait de gauches à droites afin de voir si quelqu'un pourrait l'aider, en vain, ils avaient tous peurs ou ils évitaient tous de croiser son regard. Puis un homme étrange à l'allure indescriptible l'approcha. Son espèce de foulard transpercé par un regard étrangement orangé le surprenait légèrement. Cet individu s'était posé derrière lui. Il semblait assez grand enfin, pour le coup, il était plus haut que tout ceux qu'il avait croisé jusqu'à présent. Non pas jusqu'à aller dénigrer leurs tailles, être grand est plus un fardeau qu'un truc super génial. On a peur de vous, on vous évite, etc... Et plus, les personnes de grandes tailles se sentaient souvent à l'étroit, très souvent. Que faire ? Lui demander de l'aide ? Il ne semblait pas humain...était-ce également un apprenti-Dieu ? Comparativement aux autres passants qui abordaient des tenues raisonnables, plus normales et dans le ton des environs, il sortait clairement du lot. Alors qu'il réfléchissait au texte écrit, à l'allure du bonhomme qui se tenait derrière lui, on vint le percuter de plein fouet.

Je vous prie de bien vouloir m'excuser, je ne vous avais pas vu. J'avais l'esprit un peu ailleurs.
...

Se retournant brutalement, ses perles jaunâtres vinrent se poser sur une demoiselle, une nouvelle fois, aux allures étranges et plutôt exotiques. Un contraste noir et blanc, un visage feint immaculé d'un blanc nacre accompagné d'une longue chevelure ténébreuse. Aussi ténébreux que le plumage de ce corbeau qu'il avait rencontré à la Cafétéria avec Lyra. Des lèvres fines également ne semblent pas permettre les sourires, enfin, c'était que l'avis de Géant qui s'était plongé dans cette rapide description. Ces sourcils s'étaient défroncés, ses joues gonflèrent légèrement tandis que son index gigantesque pointait vers le panneau aux lettres manuscrites. Tel un dialogue de sourds, il essayait de leurs montrer, à cette jeune demoiselle et à cet étrange autre personne, le panneau. Faisant des signes de la main, qui sait si quelqu'un pouvait comprendre les langages des signes, il leur demandait de l'aider. Oui, un géant tel que lui ce n'était déjà pas banal mais un géant infligé d'un mutisme, c'était encore mieux pour se faire comprendre !

Invité
avatar
Invité
L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Lun 4 Fév 2013 - 20:03
Cet homme qu'avais en face de Hank était géant à la chevelure rouge de feux et à la taille qui dépasse les 2 mètres et à la tenue d'esclave, il pense que lors de sa vie il était trés prisé vu qu'il est grand et qu'il semble fort très fort jusqu'à ce qu'une jeune femme vienne bousculer cette homme. Celle ci est bien différente du géant, premièrement c'était une fille qui fait un énorme contraste, sa chevelure longue et noire montrant un tendre visage innocent avec des lèvres qui pense t'il n'est pas fait pour sourire mais plus pour montrer de la tristesse, cette fille est une contraste naturelle à elle seule.
Nouveau détail intriguant, la fille s'est excusée mais le géant ne semble rien dire par rapport à ça et il lui parle avec ses mains donc Hank en déduit qu'il est muet et pas de chance pour lui, il ne comprend pas le langage des mains mais il semble vouloir comprendre ce qu'il y a d'écrit sur cette pancarte. Hank décide donc de s'avancer vers les deux personnes.
Essayant lui aussi de comprendre ce qu'il est écrit, il bûche aussi sur cette écriture et il ne comprend rien, il décide donc de demander de l'aide à la jeune fille.

Moi c'est Hank, une coïncidence semble nous avoir réunis ici, le géant semble ne pas comprendre ce langage, moi non plus mais toi tu sais le lire ?

Il n'a jamais été doué pour parlé au autres vu son ancienne vie mais il ne pouvait pas faire autrement, il a toujours été direct et froid mais il ne sait pas comment il était avant et il le regrette grandement, puis il regarde le géant.

Je ne sais pas comment tu t'appelles mais tu sembles être muet et ne pas savoir lire, ne t'inquiéte pas, on t'aidera à palier à ce handicap.

Il posa à nouveau son regard sur la pancarte afin d'essayer de comprendre, il sait lire et écrire mais il ne comprend pas ce dialecte.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Lun 4 Fév 2013 - 20:38
Franchement, depuis qu'elle s'était réveillée après sa mort terrestre, on pouvait dire qu'elle accumulait les bourdes. Non mais sérieusement. Elle n'avait jamais été du genre maladroite et encore moins tête en l'air mais là, cela faisait deux fois en très peu de temps qu'elle se retrouvait dans des situations assez incongrues. Elle était déjà à peine arrivée qu'elle se faisait une superbe entorse du poignet suite à une chute des plus stupides possibles et cette fois, certes elle était demeurée debout, mais elle n'était pas passée loin de se retrouver à nouveau par terre. Et le comble de l'histoire, c'est qu'elle se retrouvait bêtement plantée devant deux personnes parfaitement inconnues et ont ne plus visibles. Il allait vraiment falloir qu'elle se décide à reposer sérieusement les pieds sur terre avant de finir par déclencher une catastrophe. Enfin bon, maintenant qu'elle en était là, elle n'allait pas se défiler non plus.

Elle s'excusa de son attitude avant de prendre un peu plus le temps d'observer les deux hommes qui, eux aussi, prenaient soin de la dévisager. Mais si eux se penchaient légèrement pour la détailler, elle devait presque se démettre le cou pour vraiment les voir. D'ailleurs, un ou deux pas en arrière lui offrirent une meilleure vue d'ensemble. Si elle avait pensé à un géant en réalisant la taille de l'homme qu'elle avait percuté, l'autre n'était guère plus petit que lui. Les deux étaient de carrures massives, renforçant cette impression de force liée à leur taille mais l'un avait une tenue très simple, dans un certain sens ressemblant un peu à la sienne alors que le second semblait venir d'un univers totalement différent.

Elle fut assez étonnée de ne pas avoir de réponse quelconque de la part du géant roux mais ne s'en offusqua pas. C'était son droit de garder le silence. Mais elle observa ses gestes attentivement. Il n'y avait pas besoin d'avoir des connaissances approfondies pour arriver à comprendre ce qu'il voulait mais le deuxième homme fut le premier à rompre le silence qui s'était installés entre eux. Lentement, la jeune indienne le fixa en l'écoutant calmement.

Moi c'est Hank, une coïncidence semble nous avoir réunis ici, le géant semble ne pas comprendre ce langage, moi non plus mais toi tu sais le lire ?

Pour le savoir, il fallait d'abord qu'elle s'approche du fameux panneau. Elle fit donc quelques pas dans sa direction et en effet, elle parvint à comprendre les mots inscrits sur le morceau de bois sans aucune difficulté, ce qui l'étonna un peu. Elle n'était pourtant pas du genre extrêmement cultivée, sa culture étant surtout orale, l'écriture et la lecture n'avaient jamais occupées qu'une place très secondaire dans son existence.

Je ne sais pas comment tu t'appelles mais tu sembles être muet et ne pas savoir lire, ne t’inquiète pas, on t'aidera à palier à ce handicap.

"- Pour ce qui est du panneau, il indique le nom d'un bateau et le chemin à suivre pour s'y rendre. Sans doute celui que l'on voit depuis l'entrée. Il y a aussi des heures inscrites en-dessous mais la suite est effacée alors je ne sais pas à quoi elles correspondent.
Je me nomme Abygaïl, enchantée de vous rencontrer Hank. Et encore toutes mes excuses, à vous. Je suppose que vous êtes des Apprentis-Dieu vous aussi?"


Elle s'était retournée vers eux, parlant d'une voix calme et égale. Autour d'eux, les gens déambulant avaient tendances ralentir légèrement. Ils devaient former un drôle de groupe avec leurs allures toutes plus différentes les unes que les autres.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Mar 5 Fév 2013 - 21:09

Trois étranges personnes étaient à présent réunies et semblaient rapidement faire connaissances. Les passants les regardaient avec soit des yeux ronds, perplexes, soit des yeux craintifs. C'est un détail que notre géant avait remarqué depuis qu'il s'était planté devant le panneau. Avaient-ils peurs des apprentis-Dieux ? Peut-être mais ce serait étrange dans ce cas. Il y avait peut-être une autre raison. Il se concentra de nouveaux sur les deux personnes qu'il venait de rencontrer. Le premier, au costume étrange rappelons-le, s'appelait Hank et avait instantanément compris qu'il était muet. Bon, allons, avec ses mouvements de bras, de signes, cela ne devait pas être compliqué mais quand même ! Ce fut rapide. L'autre, la jeune demoiselle aux cheveux noirs jais, se prénommait Abygaïl et leurs avait finalement expliqué ce qui était marqué sur le fameux panneau de bois. Bien, cela devait être à son tour de se présenter ? Il pouvait communiquer par le biais de...rien pour le coup. Son écriture n'était pas bonne et mal orthographiée, en effet, il venait seulement d'apprendre à écrire et à lire. Encore l'écriture pouvait passer mais la lecture était une tâche parfois très rude pour cet ancien esclave. Alors, il passait, oui, tout simplement, il passait sur sa présentation. Et observer de son regard d'aigle le bateau situé dans le prolongement du panneau.

... - Comprenez une léger grognement.

Des enfants passèrent, levant leurs grands yeux ébahis vers le géant. Celui-ci tentait de leurs sourires mais il décocha seulement un haussement léger de ses commissures. Résultats ? Ils se mirent à fuirent en pleurant à chaudes larmes de crocodiles. L'un d'eux laissaient tomber une sorte de sucette aux couleurs arc-en-ciels. Vyhdôsa le ramassait alors et les regardait entrain de s'éloigner peu à peu. Que faire ? Courir pour leur redonner ou...finalement, il enfourna la sucette dans sa bouche massive et se retourna vers ses deux acolytes, en mâchant bruyamment la sucrerie. Le goût était très appréciable et accompagné de multiples saveurs, jamais il n'avait tenté cette expérience. Il était comme absorbé par la sensation de sucre pétillant dans sa bouche, à tel point qu'il en oubliait presque Abygaïl et Hank. Un peu plus et il passait pour un racquetteur. Il laissa un soupir s'échapper de sa "gueule". Il pouvait néanmoins hocher la tête de haut en bas à la question de la femme. Oui, Vyhdôsa était un apprenti-Dieu, celui des bêtes à ce qu'il avait pu comprendre depuis le temps. Oui, depuis qu'il était arrivé, il avait discuté avec : Un chat, un corbeau, un tigre, un volraven autrement un "gros" corbeau, bref, toute une multitude de bestioles.

A présent, tout en mâchouillant sa sucette, il pointa de son index rugueux le bateau et demandait, explicitement, d'y aller. Ainsi, sans plus attendre, il se mit en route, retirant le reste du bâtonnet qu'il jeta sur la route sans faire attention à la pollution soit-dit en passant. Le voyage en bateau l'excitait déjà avant même qu'il n'eut posé le pied dessus. Ce voyage, peut-être accompagné de ces deux gens, allait être plutôt pas mal !
Invité
avatar
Invité
L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Jeu 7 Fév 2013 - 19:10
Le géant pointait un navire avec son index rugueux ce qu'il prouve qu'il n'a pas chômé durant son ancienne vie tout comme Hank qui a été entraîné dans un but de guerre mais le géant semble faire peur au enfants mais Hank s'en moque vu que ça ne le concerne pas, il avançait déjà vers le bateau passant au travers de la foule qui s'agrandissait tout le temps, le marché bat son plein et les clients sont là, notre personnage croise toute sorte de races possible et inimaginable, il reconnut entre autre : elfes, nains, orques, barbares etc. Mais d'autres encore plus étrange : des elfes bleus, des hommes-crabes, des hommes-insectes etc.
Il arriva au bateau enfin, c'est un bateau de bois mais qui possède des mécaniques avancées pour le faire flotter et aussi pour le faire bouger et voler, l'équipage s'activait à son bord visiblement il se préparait à un départ imminent, tout bougeait sur ce bateau, marin comme officier. Tonneau de provisions, caisse de munitions et autres marchandises de valeur fusaient à gauche et à droite, c'est à peine si on l'a remarqué, certaines personnes l'ont regardé mais sans plus car pas de temps à perdre. Il s'est donc assis sur un bord et a attendu et puis pourquoi est il sur ce bateau ? Seul le géant semblait le savoir et ça risque d'être compliqué d'avoir l'info vu qu'il est muet.
Il a attendu jusqu'à ce qu'il entende des bruits de pas, c'était le géant et Abygaïl qui l'avait rejoint visiblement ils s'étaient perdus mais bon rien de grave.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Ven 8 Fév 2013 - 9:44
Bien que les regards ds passants ne cessaient de passer sur eux avec des expressions toutes plus ou moins interloquées, rien que la présence du géant à elle seule devait suffire à leur faire lever la tête, personne ne chercha à s’approcher d'eux. De la peur? Peut-être. Sans doute aussi un forme de curiosité un peu malsaine. Après tout, ils se trouvaient à la Deus, ils devaient être habitués à voir des choses étranges ou des gens avec des allures bizarre, non? En même temps, c'était le moindre de ses soucis. Du moment que les gens ne tentaient rien contre elle. Toujours aussi calme, elle observa le géant qui grogna un peu, comme pour marquer son approbation. Au moins, même s'il ne parlait pas, il savait se faire comprendre, c'était un bon point.

L'épisode des enfants lui arracha un très léger et furtif début de sourire. Elle comprenait la peur que la géant avait pu inspirer à ses pauvres petits mais elle le plaignait lui aussi dans un sens. Il était clair dans ses attentions qu'il ne leur avait pas voulu de mal, le grand soupir qu'il lâcha d'ailleurs par la suite était d'ailleurs très équivoque. Elle aussi avait impressionnée par sa taille au début. Finalement, cela ne devait pas représenté un si grand avantage que ça. Certes il devait avoir un champs de vision plus élargi qu'elle, les multiples passants lui cachant une grande partie du paysage au vu de sa propre taille, mais chaque avantage entraine un inconvénient. En tout cas, il sembla apprécier la sucette et la dévora littéralement. Au moins, il n'aurait pas tout perdu sur ce coup-là.

Si Hank n'avait pas répondu, le géant avait acquiescer à sa question. il était bien un apprenti Dieu lui aussi et il semblait plus que certain qu'Hank en était un aussi. Maintenant que sa sucette était terminée, le géant revint à ce qui semblait être son idée première: le bateau. Après tout, dès le départ, il lui avait demander de lire la pancarte le concernant et à présent, il ne faisait aucun doute que c'était bien sa direction qu'il pointait, la même que le panneau. Il se mit en route sans ses soucier des deux autres, la laissant un instant hésitante. Que pouvait-elle bien aller faire sur un bateau? Surtout que de ce qu'elle voyait, ce dernier était loin de ressembler aux petites pirogues qu'elle avait toujours connu. Cependant, la curiosité fut la plus forte. Rien ne l'obligeait à monter à bord, elle pouvait se contenter de venir l'observer et elle aviserait en arrivant là-bas.

Hank semblait particulièrement doué pour se faufiler parmi la foule grandissante de plus en plus présente sur les quais. Rapidement, elle le perdit de vue mais elle ne s'en inquiéta pas, ce dernier étant lui aussi partit en direction du bateau, ils finiraient forcément par se retrouver là-bas. De leurs côtés, ils avancèrent tranquillement bien que la jeune fille doive légèrement accéléré le pas pour être certaine de ne pas se faire distancer par le géant. Elle profita cependant de cette balade pour laisser son regard errer sur les diverses marchandises présentes mais aussi sur les personnes. Il y avait de quoi resté surpris. Et après, on la trouvait un peu spéciale? Pourtant ici, il y avait des êtres qui avaient vraiment des allures des plus incongrues. Sa curiosité était piquée au vif mais elle avait déjà un objectif pour sa journée. Elle reviendrait ici creuser ça une autre fois.

Comme elle s'y était attendue, ils rejoignirent Hank qui était déjà arrivé devant l'imposant navire. Si de loin il lui avait paru grand, de si près il lui semblait réellement impressionnant. Avait-il état construit par des hommes? Jamais elle n'avait observé ce genre d’embarcation, Même les hommes Blancs ne possédaient pas de telles choses de son vivant. ou alors, il ne s'en servaient pas sur les rivières parcourant les terres de son peuple. Un mélange de matières naturelles et d'autres tirées de la science. La couloir chaude et douce du bois rendant plus vibrant le gris de l'acier. Elle ne put se retenir de tendre la main pour venir toucher la coque de l’énorme vaisseau. Oui, il était bien réel. Les gens s'activant sur le pont ne leur prêtait qu'une attention minime, à peine s'ils les avaient remarqués.

"- Vous pensez qu'une telle chose flotte pour de vrai? Ça parait si gros."


Elle entendit des rires discrets venir du pont. Apparemment, les marins s'amusaient de sa remarque mais elle n'en prit pas ombrage. Elle observa les réactions de ses deux compagnons du moment.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Dim 10 Fév 2013 - 15:33

Le goût acidulé de la sucette lui restait encore dans la bouche, jouant de son acidité sur ses papilles pour lui faire faire des grimaces. Vyhdôsa observa le dénommé Hank le dépasser allègrement. D'un pas rapide en plus. Quoi de plus normal, ils venaient à peine de se rencontrer, ce n'est pas comme s'ils s'étaient déjà enchaînés par les liens invisibles de l'amitié. Enfin bref, la foule commençait à s'agglutiner rapidement, Vyhdôsa était resté près d'Abygaïl - prénom peu banal soit-dit en passant - et essayait de ne pas être séparé d'elle. Le bateau se rapprochait de plus en plus et ils pouvaient à présent mieux voir l'armature sidéral de bois. Depuis quand était-il là ? A faire des voyages entre ce monde là et celui des humains ? On ne pouvait sans doute pas savoir. Soudain, des êtes étranges débarquaient du navire, aux allures tantôt grossières, étranges, monstrueuses, c'étaient des monstres, des bêtes ? Les lèvres rugueuses du géant formèrent un "o" en voyant ces tout nouveaux êtres et une curiosité bestiale le poussait à aller les voir. Mais sa curiosité fut vite rompue par les paroles d'Abygaïl. Il se retourna, la voyant accélérer le pas pour la rattraper.

Vous pensez qu'une telle chose flotte pour de vrai? Ça parait si gros.

Des esclaffes retentissaient de la proue du vaisseau. On pouvait y voir deux marins les observant avec des yeux rieurs. L'un avait une barbe de trois jours et des lunettes tandis que l'autre portait une affreuse cicatrice au niveau de l'arcade. La remarque de la jeune femme n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd dis donc. Vyhdôsa nota d'un bref regard qu'Hank était présent également. Il leva la tête pour voir les deux marins se marrer et répondre du tac-o-tac :

Tu veux qu'on te montre quelque de plus gros encore ? Tu sera pas déçu ma jolie !

C'était celui à balafre qui avait balancé ça. Et sa main allait caresser sa ceinture. Quels bandes d'immatures, pervers pensait Vyhdôsa. Aucunes distinctions envers une jeune demoiselle. Si elle n'avait pas prit en compte cette remarque l'apprenti-Dieu des bêtes, quant à lui, si. Il avait prit soin de mettre bien au chaud cette blague débile dans un coin de sa tête et si, dans l'hypothétique éventualité, il se retrouvait nez-à-nez avec ces crétins, il l'en ferait baver à mort. Ainsi, il rapporta son attention sur Abygaîl et vint lui prendre le bras pour l'emmener avec lui sur la passerelle. Hank était toujours près d'eux, comme un ninja les guettant dans l'ombre. Vyh' lui faisait un geste de l'autre main afin qu'il puisse les suivre. Un homme aux allures plutôt esthétiques vinrent les accueillir :

Bienvenue, jeunes apprentis-Dieux, c'est votre premier voyage dans le monde des humains ?

Vyhdôsa hocha la tête de gauche à droite tandis qu'il adressait un regard tantôt à Hank tantôt à Abygaïl. Il ne savait pas si eux avaient déjà tenter le coup dans le monde des humains et attendait leurs réponses.
Invité
avatar
Invité
L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Lun 11 Fév 2013 - 19:51
Il étais vite rejoint par Abygaïl et le géant, tout porte à croire qu'il veut qu'on voyage sur cette énorme bateau, la phrase de Aby faisait rire pas mal de personne, laissant Hank indifférent mais avec une petite pulsions de meurtre, après tout un accident est vite arrivé sur un bateau mais il s'en passa car il devait faire autre chose. Même par le bruit ambiant, Hank entend toutes les conversations, la plupart parlé d'eux. Aby parce que c'est une fille et qui attire les pulsions hormonales des marins. le géant lui est sujet de discussion à propos de sa taille, c'est vrai qu'un homme qui dépasse les 2 mètres, c'est pas commun et puis il y a moi. Il est le sujet de discussion pour différent thème : son style vestimentaire, son arme et autres sujets d'on il ignore le début de la cause, surtout une bande de courtisane qui semble être attiré par lui mais elle se font des idées car il est du genre à être seul, si il est là avec Aby et le géant, c'est qu'il a voulu s'ouvrir au autre.
Un homme avec une grâce singulière s'est approché du groupe et leur a demandé si c'était leur premier voyage vers le monde des humains, donc le géant voulait donc faire un voyage dans le monde réel, à l'entente de cette phrase, Hank eu un flash de sa vie passée mais le monde est il différent ? Surement en tout cas, il l'espère. Il hocha la tête en signe de réponse à l'homme, il n'y a plus qu'a attendre la réponse d'Aby et le départ sera donné, espérant que ce voyage soit intéressant et qu'il s'ouvre enfin au autre même si c'est fort peu probable.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Mar 12 Fév 2013 - 13:34
Les rires que suscitèrent sa question la touchèrent à peine. Après tout, elle n'avait fait que dire ce qu'elle pensait, rien de plus. Elle n'était pas du genre à se formaliser pour ce genre de réactions puériles. Ce bâtiment fait de bois et de métal n'avait rien de comparable aux fragiles embarcations qu'elle avait parfois utilisée de son vivant pour la pêche ou la navigation sur les rivières traversant le territoire de son peuple. Alors sa remarque était naturelle. D'ailleurs, avaient-ils la moindre raison de rire? Ses mots ne s'adressaient pas à eux, la jeune indienne n'ayant pas assez levé le regard pour pouvoir noter la présence de ces deux individus. En tout cas, eux semblaient l'avoir remarquer du coup. Et leur rigolade ne leur suffit pas, il fallait qu'ils rajoutent leur grain de sel, comme pour chercher à se montrer intéressant.

▬ Tu veux qu'on te montre quelque de plus gros encore ? Tu sera pas déçu ma jolie !

Levant alors le regard, son expression toujours aussi neutre, elle croisa celui plus que déplacés des deux marins. En tout cas, rien qu'à leurs têtes, ils ne semblaient vraiment pas sympathiques. Entre le barbu au regard torve et le balafré à l'allure de dépravé, ils ne valaient vraiment même pas la peine qu'elle ne leur adresse plus qu'un regard. A part lui faire perdre son temps, ils n'avaient pas le moindre intérêt. Ils 'étaient bien des Hommes Blancs, eux aussi. Tout juste bon à semé le désordre et les problèmes partout où ils allaient. Se désintéressant complètement de leur présence, s'assurant de bien sentir la présence de son arc dans son dos par pure précaution, elle reprit un instant son étude de l'armature étrange de ce drôle de vaisseau.

Toujours aussi impressionnée par le spectacle du bateau devant elle, elle finit par ramener son attention vers ses compagnons du moment. Et qu'elle ne fut pas sa surprise lorsque le géant vint la prendre par le bras. Sur le coup, complètement stupéfaite, elle ne réagit même pas, sa bouche s'ouvrant un instant sans lâcher le moindre son. Déjà, l'apprenti-dieu l'emmenait avec lui en direction de la passerelle qui leur permettrait de grimper à bord de cet étonnant navire. Ainsi donc, c'était cela son idée depuis le début? monter sur cette drôle d'embarcation? Personnellement, l'idée ne la mettait pas spécialement à l'aise. Ce genre de construction pouvait-elle vraiment tenir? Certes, elle était déjà morte mais ce n'était pas une raison pour faire tout et n'importe quoi non plus. Pourtant, elle se laissa mener à bord. Sa fichue curiosité était la plus forte. Un jour, elle causerait sa perte. De son côté, toujours aussi silencieux et discret, Hank les avait suivi pour monter à bord en leur compagnie.

▬ Bienvenue, jeunes apprentis-Dieux, c'est votre premier voyage dans le monde des humains ?

L'homme qui leur parla lorsqu'ils arrivèrent sur le pont n'avait rien à voir avec les deux marins qu'ils avaient vu un peu plus tôt. L'allure noble, ce dernier parlait bien et avec sympathie. Il inspirait confiance, bien que cela reste tout relatif. Mais sa question la fit froncer les sourcils un instant. Voyage dans le monde des Humains? C'était réellement possible? Et à bord de ce genre de navire? Eh bien, voilà une nouvelle qui la prenait de court. Elle avait bien compris qu'il était possible d’avoir des interactions entre les deux mondes mais aussi simplement. Aussi facilement? cela paraissait presque trop beau. En tout cas, le géant répondit en premier, signifiant que lui avait déjà tenté l'expérience auparavant. Hank hocha la tête quand à lui. Il était donc au même niveau que la jeune fille.

"- Pour ma part, ça le serait en effet. Vous êtes le capitaine de ce navire, ou quelque chose de ce genre? Ravie de vous rencontrer."

Peu importe la situation, son éducation la poussait à respecter le schéma qui lui avait été inculqué durant toute son existence. Le respect et la politesse en était des éléments clefs, alors elle suivrait ses principes. S'inclinant légèrement en guise de salutation, elle se releva avant de demander, intriguée.

"- Vous pouvez donc nous faire voyager dans le monde des Humains? Aussi simplement que ça?"
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Mar 12 Fév 2013 - 22:21

Oh, alors c'est votre premier voyage dans le monde humain, à tout les trois ? Intéressant dis donc ! Et oui, les voyages dans le monde des Humains est ce qu'on pourrait dire, assez simple à faire.

L'homme fouillait alors dans ses poches à la recherche de quelque chose. Il sortit alors une charmante montre gousset aux décorations finement ciselées. La dorure de l'outil était étincelante et ne semblait pas subir les violences du temps. Leur interlocuteur y jeta un bref regard - Vyhdôsa tentait également de le faire en se rapprochant un peu plus - mais il claqua le couvercle d'un seul coup et souriait :

Ben, vous arrivez à temps alors. Il reste dix minutes avant le prochain départ, n'hésitez pas à aller sur le pont supérieur et observez la vue au décollage, d'après ce qu'on dit, elle est merveilleuse ! Sur ce, enchanté de vous connaitre également et je vous souhaite bon voyage !

Il rangea sa montre et prit congé en direction, supposons, de sa cabine. Vyhdôsa échangea un regard avec Abygail, perplexe à l'idée du décollage et de la vue soit-disant merveilleuse. Il venait de remarquer que sa grosse paluche tenait encore la douce main de l'indienne. Que faire ? Attendant un instant, il décida de la lâcher et de poursuivre vers le pont "supérieur". Il n'y avait pas beaucoup remarqua le géant en scrutant les environs. Quelques marins, quelques voyageurs - peut-être des apprentis-Dieux - et un homme à l'étrange dégaine. Non, pas Hank. Un homme ayant la même couleur de cheveux que le géant, vêtu également d'un long parkas beige crème. Vyhdôsa le trouvait intriguant quand d'un seul coup, une voix retentit :

Oh mais qui voilà ! La petite jeunette d'il y à cinq minutes, alors, t'es intéressée par ma proposition ?

C'était l'homme à la balafre. Ça tombait à pic dis donc ils avaient du temps à perdre. Et finalement, au même point de vue, les deux marins d'eaux douces ne semblaient pas si menaçants, mise à part la mocheté à la balafre.

Oh, Pello, t'a vu leurs tailles à ces gars ? La minette est plutôt bien protégée dis donc...
Rien à branler ! C'est pas parce qu'ils font deux têtes de plus que je dois me débiner.
Comme tu veux.

Le Balafré, vraisemblablement du nom de Pello, sortit un couteau faisant deux bonnes mains. Le tendant vers Vyhdôsa dans un premier temps, il remarqua Hank et son étrange dégaine, et changea de direction pour le menacer lui. Et d'une voix rauque, il lui balança une pique :

Quel face de rat t'as toi avec tes bandages de papiers Q !

Ainsi, il fonça, poignard en main, vers Hank. Pendant ce temps, l'autre marin, celui à lunette, se dirigeait vers Vyhdôsa. Il semblait lui aussi vouloir se battre. Etait-ce dans l'habitude des marins de se battre ? Peut-être mais ça ne changeait aucunement le géant qui voulait laver l'affront qui avait été fait à Abygaïl.

Ta tête me revient pas toi non plus, en plus pourquoi tu parles pas ? T'es un crétin ?

Au même moment, l'homme aux cheveux pourpres se tourna vers tout ce remue-ménage. Le regard perçant, l'allure fière, il avait néanmoins un bras en moins. Il s'approcha lentement vers Abygaïl et tenta d'entreprendre une conversation :

Dis, ce sont tes compagnons là qui se battent ? Vous êtes des apprentis-Dieux vous aussi ? Enchanté de vous connaitre, on dirait bien qu'ils ont un tempérament de feu les deux là ! Je me nomme Sharon, enchanté de te connaitre chère demoiselle.

Cet homme avait-il quelque chose en tête ? Qui sait, en tout cas, les dix minutes allaient passer rapidement...
Invité
avatar
Invité
L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Mer 13 Fév 2013 - 21:33
Il attendais là, à l'écart de Aby et du géant mais son accoutrement semble avoir déjà attiré des regards, certains l'adoré d'autre le détestait, la preuve a été ce marin qui a foncé sur Hank avec son poignard en main, il soupira devant cet acte idiot et sans aucune chance de réussite, il a beau détester être un sujet d'expérience il n'en ai pas moins que ça apporte des avantages.
Il l'a laissé l'approché, et au dernier moment il s'est décalé, la marin lui passa à toute vitesse et Hank le prit le col pour le renvoyer de là où il venait, un homme normal aurait compris qu'il n'avait aucune chance contre lui mais ce marin est idiot, et il chargea de nouveau, il a enchaîné divers combo grossier et facile à esquiver, c'est ce que Hank fit dans un premier temps puis il en eu marre et pris le poignet qui tenait le couteau et a regardé le marin.

C'est une raison que moi seul peu connaitre disait t'il avant de lui retourner le poignet, Pello se mis à genoux et hurla comme mille diable, Hank était capable de bien plus mais son adversaire n'en valait pas la peine mais un autre marin a foncé sur Hank, celui ci était armé d'une pique, Hank esquiva mais la pique lui arraché un bout de son vêtement, l'avant bras gauche précisément, sur l'avant bras de Hank on pouvait lire distinctement "154".
Hank adressa un regard haineux au marin qui avait fait ça et c'est là qu'une main sorti de l'ombre du marin et le soulève par le col, le voici immobilisé. Hank mis sa main sur le manche de son épée mais il se résigna et lâcha le marin puis il est parti s'asseoir sur le pont supérieur.
Invité
avatar
Invité
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] - Jeu 14 Fév 2013 - 9:44
Ainsi donc, voyager entre les mondes ne nécessitait guère plus qu'un bateau? Cela la laissait un peu perplexe. Cependant, elle devait bien admettre que depuis qu'elle s'était réveillée ici, les "miracles" et autres choses impossibles à ses yeux durant sa vie terrestre ne semblaient pas avoir le même sens ici. Alors pourquoi s'en étonner davantage? L'homme passa quelques secondes à farfouiller dans ses affaires avant d'en sortir un bijou assez joli. D'ailleurs, ce n'était pas un bijou à proprement parler mais bien une montre comme elle le découvrit en s'approchant un peu, comme pour jeter un œil sur cet objet nouveau. En tout cas, la montre devait avoir une certaine valeur, au moins au yeux de ce capitaine puisqu'il se hâta de la refermer avant de la faire regagner sa cachette dans une de ses poches, la soustrayant aux regards curieux des apprentis-dieux.

▬ Ben, vous arrivez à temps alors. Il reste dix minutes avant le prochain départ, n'hésitez pas à aller sur le pont supérieur et observez la vue au décollage, d'après ce qu'on dit, elle est merveilleuse ! Sur ce, enchanté de vous connaitre également et je vous souhaite bon voyage !

Déjà, l'homme s'en retournait à ses préoccupations quotidiennes. 10 minutes avant le décollage? Ce mot la fit tiquer. Depuis quand les bateaux décollaient-ils? Un navire appareillait, certes. mais décoller, cela sous-entendait qu'il était capable de voler. Un nouveau prodige? Sur l'instant, elle leva les yeux vers le ciel et les rares nuages qui s'y trouvaient. Voler... Elle ne savait pas trop si l'idée l'enchantait réellement mais en même temps, tout ce qu'elle venait d'apprendre attisait sa curiosité. Le Monde des Humains, ce bateau étrange... L'esprit rempli de ce genre de questions toutes plus diverses et variées les unes que les autres, elle n'avait pas réalisée que la main du géant tenait toujours la sienne. Ce ne fut que lorsqu'il la lâcha qu'elle s'en rendit vraiment compte. En tout cas, elle le suivit en direction de ce que la capitaine avait désigné comme le pont supérieur.

Le lieu était relativement désert en réalité. Seuls quelques marins s'y affairaient tandis que quelques personnes se trouvaient ça et là. Elle survola rapidement du regard le pont dans son ensemble qui n'était pas aussi grand qu'elle l'avait pensé vu depuis le quai. Mais cela n'enlevait rien au fait que la navire restait très imposant. Une des personnes présentes se démarquait nettement du lot. Sa chevelure à la teinte vive contrastant franchement avec les couleurs pâles de son vêtement de voyage. Cependant, la jeune fille n'eut guère le temps de se poser plus de questions à son sujet car une voix désagréable retentit à ses oreilles. Et bien trop proche à son gout.

L'apprenti-déesse se retourna calmement, son visage gardant cette expression neutre qu'elle affichait presque constamment avant de laisser tomber son regard sur les deux marins. Encore le balafré et le binoclard. A peine si elle esquissa un soupir. Les Hommes Blancs étaient définitivement tous pareils, et ces derniers ne faisaient rien pour remonter la moyenne à ses yeux. Après avoir échangés entre eux quelques propos sans intérêts, ils en vinrent à sortir leurs armes. Au moins leurs intentions étaient claires. Mais pourquoi s'en prendre aux garçons si c'était après elle qu'ils en avaient? Elle ne saisissait pas cette subtilité et finalement, elle s'en moquait. Ils voulaient se battre, très bien. Elle ne cherchait jamais les ennuis mais elle n'hésiterait pas à se défendre.

Le balafré choisit sa cible en premier et se décida à attaquer Hank. Le binoclard lui, s'avança plus franchement vers le géant ce qui rendait la situation un brin difficile à suivre pour la jeune fille. Avoir des yeux partout n'était guère évident. Mais en tout cas, de son côté, Hank semblait parfaitement maitrisé la situation. Il ne faisait même pas d'efforts pour éviter les coups de son assaillants, ce qui aurait presque pu être comique. Le combat ne s'éternisa pas et déjà, le balafré était au sol, un poignet bien abimé avant qu'un autre marin ne déboule prendre sa relève. Il parvint à toucher le bras de l'apprenti-dieu et dévoila par la même occasion une sorte de tatouage étrange sur sa peau. "154". Cela ne plut pas du tout à Hank, son regard s'en ressenti avant qu'une main ne sorte de l'ombre pour mettre le nouveau marin hors d'état de nuire. Serait-ce... son pouvoir? Cela faisait beaucoup de nouvelles interrogations mais elle n'eut pas le temps d’approfondir sa réflexion car l'on s'adressa à elle.

▬ Dis, ce sont tes compagnons là qui se battent ? Vous êtes des apprentis-Dieux vous aussi ? Enchanté de vous connaitre, on dirait bien qu'ils ont un tempérament de feu les deux là ! Je me nomme Sharon, enchanté de te connaitre chère demoiselle.

Par réflexe de sentir une présence dans son dos, sa main était venue se poser sur sa lame, toujours dissimulée aux regards. Elle se retourna pour faire face à son interlocuteur qui se trouva être l'homme à l'allure étrange qu'elle avait remarqué un peu plus tôt. Méfiante par nature, elle l'observa un instant, gardant un œil sur ce qui se passait autour. Hank avait déserté le coin pour aller s'asseoir plus loin et le géant était toujours face à son propre adversaire. Mais son éducation l'obligeait à rendre la politesse à cette personne qui venait d'apparaitre. D'un ton parfaitement égal, l'expression neutre, elle lui répondit simplement.

"- Ils répondent à des provocations, ce n'est pas la même chose. Oui, nous sommes en effet apprentis-dieux, tout comme toi je suppose, puisque tu as bien précisé vous aussi. Je ne connais pas assez bien mes compagnons pour me permettre de juger leurs comportements et personnellement, je trouve simplement justifié de répondre à un affront quel qu'il soit.
Je me nomme Abygaïl. Ravie de vous rencontrer, Sharon."


Elle remarqua seulement que ce Sharon avait en effet un bras en moins mais cela restait très secondaire pour le moment. Son regard faisait des allers-retours entre cet interlocuteur surprise et le géant en train de s'occuper de l'autre marin à lunettes. Et puis, elle ne saurait trop dire pourquoi mais ce type ne lui inspirait qu'une confiance extrêmement modéré; juger les gens n'était pas son style mais au vu de ce qui venait de se passer avec les marins, elle restait sur le qui-vive. D'ailleurs, ses doigts vinrent jouer alors la corde de son arc, se préparant déjà à devoir l'utiliser au besoin.
Contenu sponsorisé
Re: Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl] -
Première partie : L'arrivée au port et décollage immédiat ! [Hank & Abygaïl]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Port des deux dimensions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page